Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation du risque périopératoire par les anesthésistes-réanimateurs - 19/09/08

Doi : 10.1016/j.annfar.2008.05.013 
S. Deruddre, J.-X. Mazoit, D. Benhamou
Département d’anesthésie–réanimation, CHU de Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Le but de cette étude a été d’évaluer la capacité des anesthésistes à quantifier un risque de morbidité donné périopératoire.

Type d’étude

Étude descriptive bicentrique.

Méthodes

Neuf cas cliniques courts relatifs à trois scores validés de risque périopératoire (risque cardiaque, risque de détresse respiratoire postopératoire et risque de décompensation d’une cirrhose) ont été soumis à 30 anesthésistes issus de deux départements d’anesthésie-réanimation et répartis en deux groupes (dix médecins en formation et 20 praticiens diplômés). Chacun devait associer à chaque patient hypothétique une évaluation qualitative (de 4 à 8 classes de risque selon le score) et quantitative (exprimée en pourcentage de risque de survenue de la complication) du risque considéré.

Résultats

Les évaluations qualitative et quantitative des cas les plus graves montraient une tendance à la sous-estimation pour les risques respiratoire et hépatique ainsi qu’une surestimation pour le risque cardiaque. Il n’a pas été retrouvé de différence majeure dans la qualité d’évaluation en fonction de l’expérience des praticiens.

Conclusion

Qu’elle soit qualitative ou quantitative, l’évaluation faite par les praticiens a été très imprécise. Cette étude a montré qu’une évaluation rigoureuse d’un patient ne peut être intuitive et nécessitera d’utiliser des supports matériels objectifs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The aim of this survey was to evaluate anaesthesiologists’ ability to quantify a given risk of perioperative morbidity.

Study design

Descriptive study.

Methods

Nine hypothetical patients with well-defined single-organ failure related to three validated perioperative risk indexes (cardiac risk, respiratory-failure risk and cirrhosis decompensation) were described in vignettes and submitted to 30 anesthesiologists issued from two institutions and distributed in two groups (10 residents and 20 staff anesthesiologists). Physicians were asked to estimate the patientʼs risk using qualitative (scored using a categorical scale) and quantitative (scored using a number, i.e., the estimated frequency that a given complication would occur in the given case) evaluations of the considered risk for each case proposed.

Results

Both qualitative and quantitative evaluation of the most severe cases showed a tendency to underestimate respiratory and hepatic risks and a tendency to overestimate cardiac risk. No major difference in the accuracy of evaluations was found between trainees and staff anaesthesiologists. Both provided imprecise risk evaluation and had difficulty to define the expected level of risk, even for clear-cut clinical situations described in the vignettes.

Conclusion

Both qualitative and quantitative evaluations were overall very imprecise. This survey showed that a rigorous evaluation of a patientʼs perioperative risk cannot be considered as intuitive and needs objective material supports to be performed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Évaluation, Risque périopératoire, Expérience professionnelle

Keywords : Evaluation, Perioperative risk, Professional experience


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 9

P. 679-684 - septembre 2008 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.