Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mise au point sur la contraception progestative - 27/10/08

Doi : 10.1016/j.jgyn.2008.06.013 
P. Madelenat a, b, , M. Koskas c

Groupe de réflexion sur la contraception progestative1

  Groupe de réflexion : Dr Gabriel André, Pr Léon Boubli, Dr Nathalie Chabbert-Buffet, Pr Sophie Christin-Maitre, Dr Jacqueline Conard, Pr Didier Dewailly, Dr Marc Espié, Pr Hervé Fernandez, Dr Olivier Garbin, Dr Olivier Graesslin, Dr Christian Jamin, Dr Pierre Khalifa, Dr Brigitte Letombe, Pr Pierre Mares, Pr Israël Nisand, Dr Sophie Ouzounian, Dr Clara Pelissier, Dr Geneviève Plu-Bureau, Dr David Serfaty.

a Clinique de la Muette, 46, rue Nicolo, 75016 Paris, France 
b Clinique Hartmann, rue des Dames-Augustines, 92200 Neuilly-sur-Seine, France 
c Hôpital Bichat, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Bien qu’elle demeure relativement mal cernée, l’utilisation des progestatifs au sein des différentes contraceptions augmente régulièrement en France (particulièrement le dispositif intra-utérin, l’implant sous-cutané et les microprogestatifs). Sa prescription se fait dans un certain nombre de cas hors des indications d’autorisation de mise sur le marché (particulièrement pour les macroprogestatifs) et elle regroupe une grande variété de molécules, voies d’administration et posologies. Pour ces raisons, un comité d’experts a été réuni et a répondu aux 35 questions posées par un comité d’organisation. Le choix de ces questions était largement inspiré des points litigieux ou peu consensuels rencontrés en pratique clinique courante lors de la prescription d’une contraception progestative. Les réponses apportées ont été largement basées sur les données issues de la littérature médicale. Dans les cas où l’absence d’étude ne permettait pas de répondre de façon formelle à la question posée, le comité d’experts a proposé la réponse la plus consensuelle possible. L’ensemble des réponses apportées par le comité d’experts a ensuite été soumis à un comité d’évaluation avant validation finale du document. La contraception progestative présente différents niveaux d’action (local et/ou central), variables d’une molécule à l’autre. Elle bénéficie d’une efficacité satisfaisante (celle des macroprogestatifs n’a jamais été évaluée) mais suppose le respect de schéma posologique strict (en particulier pour la contraception microprogestative). Il n’a jamais été mis en évidence d’augmentation significative du risque de cancer du sein par l’utilisation de contraception progestative. Cependant, pour plusieurs raisons, l’interprétation des études portant sur le sujet doit rester prudente. Si les effets souvent mal connus des différents progestatifs sur la densité minérale osseuse semblent pouvoir varier selon les molécules, en particulier en raison du taux d’estradiol plasmatique qu’elles induisent, il n’existe pas d’argument direct pour considérer la contraception progestative comme facteur de risque de fracture osseuse. Concernant le risque de maladie thromboembolique veineuse, les progestatifs seuls ne sont pas considérés comme un facteur de risque. La contraception progestative est recommandée : lors d’une mauvaise tolérance des estrogènes exogènes ; pour contrebalancer une hyperestrogénie endogène ; en cas de contre-indication métabolique ou cardiovasculaire aux estroprogestatifs ; en cas de fluctuations hormonales à l’origine de dysphories prémenstruelles ou de migraines cataméniales. Enfin, la contraception progestative constitue une contraception de choix dans certaines situations particulières (allaitement, adénomyose…).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Despite the lack of complete data concerning their effects, the use of progestin-only contraception is increasing in France (particularly the intra-uterine device, the subdermal implantation, and microprogestins). These prescriptions include a broad range of molecules and administration of doses. In some cases, prescriptions of progestogens are made out of the marketing authorisation indications (especially for macroprogestins). For all of these reasons, an Expert Advisory Board has been set up in order to answer the 35 questions addressed by an Expert Organization Board. The choice of these questions was based on controversial or nonconsensual points usually encountered in everyday clinical practice. When possible, answers given were strongly supported by data issued from medical literature. In situations where clinical studies were lacking, the Expert Advisory Board answered in the most consensual way. All answers given by the Expert Advisory Board were subsequently submitted to the Expert Assessment Board before the latest validation of this document. The progestogen only contraception has different levels of action (local and/or central) which may vary from one drug to another. Its prescription is granted satisfactory efficacy (the macroprogestins’ efficacy has never been evaluated) but requires a strict pill-taking routine (especially for the microprogestin contraception). It has never been demonstrated that the use of progestogen is associated with an increased risk of breast cancer. Nevertheless, analysis of breast cancer and progestogen studies should be carried out carefully. Even though the effects, often misunderstood, of the different progestogens on mineral bone density are likely to vary according to the molecules, in particular due to the plasma estradiol level, there is no direct argument for considering the progestin only contraception as a fracture risk factor. As for the venous thromboembolism risk, progestogens are not considered to be risk factors. The progestogen only contraception is advised in the following cases: bad tolerance of exogenous oestrogens; in order to counteract an endogenous hyperoestrogenosis; metabolic or cardiovascular contraindications to estroprogestin; hormonal fluctuations generating premenstrual dysphoria or catamenial headaches. Lastly, the progestin-only contraception should be used as a prime contraception in some particular situations (breast feeding, adenomyosis…).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Contraception progestative, Mécanismes d’action, Efficacité, Sein, Os, Risques thromboemboliques cardiovasculaires et métaboliques, Poids, Tolérance, Indications, Contre-indications, Allaitement, Effets secondaires

Keywords : Progestogen only contraception, Mechanism of actions, Efficacy, Breast, Bones, Thromboembolic risks, Cardiovascular and metabolic risks, Weight, Tolerance, Indications, Contraindications, Breast feeding, Sides effects


Plan


© 2008  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 7

P. 637-660 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Accoucher aux Pays-Bas : un must ?
  • J. Nizard
| Article suivant Article suivant
  • Prévention des cancers du sein : de la chimioprévention à la chirurgie prophylactique
  • K. Morcel, S. Rouquette, C. Dugast, C. Bendavid, O. Audrain, J. Levêque

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.