Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Histoire des savoirs et des pratiques en kinésithérapie - 17/11/08

[26-005-A-20]  - Doi : 10.1016/S1283-0887(08)49478-1 
R. Remondière : Professeur
Codirecteur du séminaire avec J.-P. Goubert « La professionnalisation de la santé (xviiie-xxe siècles) », membre du Groupe de recherche en Histoire sociale et Histoire de la santé du Centre de recherches historiques, EHESS, 54, boulevard Raspail, 75006 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 20
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Kinésithérapie-Médecine physique-Réadaptation
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Héritée de la médecine grecque et romaine, la kinésithérapie, y compris le massage, tire ses origines d'un ensemble composite de connaissances appartenant aux savoirs populaires, à la physiologie des êtres vivants, ainsi qu'aux pratiques sportives. Le massage, la gymnastique médicale, la balnéothérapie et l'électrothérapie en sont les composantes de base. Chacune d'entre elles a fait l'objet d'une expérimentation médicale, afin d'apporter des preuves tangibles d'efficacité dans un corpus qui deviendra officiellement la kinésithérapie. Et elle est un ensemble de pratiques orientées vers la restructuration des capacités physiologiques déficitaires des individus, dont les médecins ont permis la connaissance. Sa prescription lui aura permis de se faire connaître et re-connaître par le public et son succès s'est trouvé confirmé lors de la Première Guerre mondiale. Les masseurs médicaux, qui restent silencieux sur leurs pratiques en attente d'officialisation jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, gagnent progressivement en notoriété lorsqu'ils sont confrontés aux gymnastes médicaux et aux professeurs d'éducation physique ; ils défendent leur pratique manuelle à caractère médical qui associe spontanément le mouvement face à ceux qui prônent le développement de l'individu en dehors de toute pathologie. Elle est passée, en l'espace d'une trentaine d'années, de pratique combattue à pratique convoitée. Mais en 1946, elle est restituée officiellement aux masseurs et elle est dorénavant soumise à contrôle médical. En 1946, les masseurs médicaux fusionnent avec les gymnastes médicaux, plus faibles en nombre, chacun souhaitant garder sa spécificité. La nouvelle profession ainsi créée sera celle de masseur-kinésithérapeute, héritière des prérogatives des masseurs. Désormais, la kinésithérapie, qui est ancrée dans le domaine médical, évolue selon les progrès médicaux et cette profession reste conforme à l'image de la médecine, à laquelle elle voue un attachement indéfectible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Massage, Gymnastique médicale, Histoire de la kinésithérapie


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.