Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo

Étanchéité des obturations coronaires - 03/12/08

[23-063-F-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0860(08)49150-9 
C. Dupas, A. Gaudin , D. Perrin, D. Marion
Service odontologie conservatrice-endodontie, Faculté de chirurgie dentaire, 1, place Alexis Ricordeau, BP 84215, 44042 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Résumé

L'étanchéité des obturations coronaires est considérée comme la clé de voûte de la pérennité des restaurations en odontologie conservatrice. Jusque dans les années 1970, avec les matériaux utilisés alors (amalgame d'argent, silicates...), l'accent était mis essentiellement sur la fixité de l'obturation. Il était alors classique de considérer que toute restauration coronaire présentait un défaut d'étanchéité au niveau de l'interface dent-restauration. Depuis l'avènement des techniques de collage, ce concept est battu en brèche et l'on peut raisonnablement aujourd'hui parler de réelle étanchéité pour nos restaurations, puisque l'adhésion, lorsqu'elle est obtenue, permet d'assurer une adaptation marginale irréprochable venant véritablement sceller les bords des restaurations collées. L'étanchéité ainsi obtenue est immédiate, mais elle doit être conservée dans le temps, et ce, quelles que soient les contraintes que subiront le matériau d'obturation et le joint adhésif dans l'environnement buccal. Notre propos se limite à l'étude des matériaux d'obturations coronaires définitifs, plastiques lors de leur insertion. Nous excluons donc les restaurations faisant appel au laboratoire de prothèse ou à la fabrication assistée par ordinateur, ainsi que les matériaux d'obturation provisoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Étanchéité, Percolation, Amalgame, Composite, Ciment verre ionomère, Adhésion


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Électrogalvanisme buccal
  • J.-J. Guyonnet, R. Esclassan, G. Gregoire
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la biocompatibilité des dispositifs médicaux utilisés en odontologie : moyens et protocoles d'expérimentation
  • G. Grégoire, M.-A. Bayle, J.-J. Guyonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.