Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

035 - Évaluation d’une technique d’IRM thoracique pour l’étude d’un modèle murin d’adénocarcinome pulmonaire muté pour RAS - 05/12/08

Doi : RMR-11-2008-25-9-0761-8425-101019-200810900 

L. Belmont [1],

N. Rabbe [1],

CD. Thomas [2],

V. Poulot [1],

J. Cadranel [1],

A.  Volk [2],

M. Wislez [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction : La mise au point d’une technique non invasive permettant de suivre la progression tumorale chez des petits animaux est nécessaire pour la recherche préclinique en cancérologie. L’objectif de ce travail est l’évaluation d’une imagerie thoracique par résonance magnétique pour estimer la charge tumorale dans un modèle murin d’adénocarcinome (ADC) pulmonaire primitif muté pour KRAS (K-rasLA1 sur fond génétique C57/Bl6).

Méthodes : Les souris K-rasLA1 développent spontanément des lésions d’hyperplasie alvéolaire atypique vers 1 mois, d’adénome vers 4 mois, d’adénocarcinome vers 6 à 8 mois et décèdent d’insuffisance respiratoire vers 12 mois. L’IRM a été réalisée sur un micro- imageur Varian 9,4 Tesla. Des coupes jointives couvrant la totalité du thorax ont été acquises sur les souris anesthésiées (isoflurane 1,5 % - 2 %) utilisant une séquence multi-coupe/multi-écho de spin (3 échos) synchronisée avec la respiration (TR ≈ 1-2 secondes, TE = 12, 24, 36 msec, épaisseur de coupe : 700 µm, pixel : 120 µm). Les structures en hypersignal bien délimitées et visibles aussi bien sur les images du 2e et 3e écho ont été attribuées aux tumeurs. Pour ces échos tardifs, les artéfacts de mouvement dus au battement cardiaque sont fortement atténués. Treize souris âgées de 5 à 10 mois dont 6 sauvages et 7 mutées ont eu une IRM thoracique puis ont été sacrifiées et autopsiées. Les poumons ont été fixés en paraffine puis des sections de 4 µm ont été réalisées tous les 100 µm pour HES. Le nombre de tumeurs a été évalué en aveugle à l’autopsie, sur l’IRM et sur l’histologie.

Résultats : Il existait une corrélation significative entre le compte tumoral autopsique et le compte IRM (Rho = 0,936 ; p < 0,0001). Il existait en moyenne 35, 4 ± 10,4 tumeurs par souris à droite et 16,3 ± 4,7 tumeurs à gauche à l’autopsie, et 14 ± 2,3 tumeurs à droite et 8,1 ± 3,62 tumeurs a gauche à l’IRM. L’IRM était moins sensible pour la détection des tumeurs que l’examen autopsique (p = 0,02, Mann Whitney). L’étude histologique permettra de savoir si l’IRM manque de sensibilité pour les lésions pré néoplasiques.

Conclusion : Ces travaux montrent l’utilité probable de l’IRM thoracique pour évaluer et suivre la charge tumorale pulmonaire chez la souris.




© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 9

P. 1172 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • 034 - Effet de la stimulation du récepteur Toll de type 9 au cours des adénocarcinomes pulmonaires mutés pour K-RAS
  • L. Belmont, N. Rabbe, V. Poulot, M. Antoine, J. Cadranel, M. Wislez
| Article suivant Article suivant
  • 036 - Rôle des oncoprotéines E6 et E7 d’HPV16 sur le phénotype invasif des cellules cancéreuses
  • G. Le Bras, V. Dalstein, C. Clavel, P. Birembaut, M. Polette

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.