Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Chirurgie des éventrations - 01/01/00

[45-678]
Jean-Louis Pailler : Ancien professeur au Val de Grâce
Clinique de Turin, 7/9, rue de Turin, 75008 Paris  France
Éric Dupont-Bierre : Interne des Hôpitaux, service de chirurgie thoracique et générale
Anne Lakhel-Le Coadou : Chirurgien des hôpitaux militaires, service de chirurgie plastique
Hôpital d'instruction des armées Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, 92141 Clamart  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique

Résumé

Une éventration postopératoire se définit par trois critères essentiels, qui découlent d'une parfaite connaissance anatomoclinique de la paroi abdominale : le siège, les dimensions, la perte de substance. Elle est toujours favorisée par deux éléments principaux : l'infection et le facteur mécanique. Les complications locales et générales, majorées dans les grandes éventrations, sont respectivement définies par deux concepts : l'« éventration-lésion » et l'« éventration-maladie ». L'évaluation précise de ces éléments oriente le chirurgien dans sa stratégie opératoire. Les éventrations restent une complication relativement fréquente de la chirurgie abdominale. Tous ces patients doivent en principe faire l'objet d'une réparation chirurgicale de leur paroi abdominale. Une enquête nationale a montré que la plupart des chirurgiens font actuellement appel aux matériaux prothétiques dans 60 % des cas en première intention, et dans 85 % en cas de récidive. Après avoir revu les caractéristiques biomécaniques, le comportement in vivo des prothèses commercialisées, les principes techniques de la chirurgie prothétique pariétale abdominale sont envisagés ainsi que leurs différents sites d'implantation : rétromusculaire, intrapéritonéal et prémusculaire. Notre expérience personnelle de 110 cas de grandes éventrations, traités entre 1989 et 1999, nous amène à recommander la position intrapéritonéale utilisant un matériel fiable et bien toléré au contact des viscères, le polytétrafluoroéthylène expansé.



Mots-clés : éventration, viscérolyse, pariétorraphie, pariétoplastie, prothèses pariétales, chirurgie de la paroi abdominale

Plan



© 2000  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.