Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Phéochromocytome - 02/04/09

[3-0580]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(09)49743-6 
C. Oliver
Service d'endocrinologie-maladies métaboliques et de la nutrition, CHU La Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les tumeurs sécrétant des catécholamines sont une cause rare d'hypertension artérielle. Le terme de phéochromocytome est réservé aux tumeurs développées aux dépens de la médullosurrénale (85 % des cas). Lorsqu'elles sont développées aux dépens des neurones du système sympathique, de la base du crâne au pelvis, elles sont appelés paragangliomes (anciennement, phéochromocytomes extrasurrénaliens). Typiquement, ces tumeurs sont à l'origine de poussées d'hypertension artérielle (HTA) paroxystique, mais le plus souvent leur symptomatologie est aspécifique et l'HTA permanente. Le diagnostic repose sur la mesure des dérivés méthoxylés des catécholamines plasmatiques et urinaires, sur l'imagerie anatomique (tomodensitométrie) et fonctionnelle (scintigraphie à la méta-iodobenzylguanidine [MIBG]). Une mutation génique est retrouvée dans 25 % des cas. Le traitement chirurgical guérit la plupart des patients. Après la chirurgie, un suivi est nécessaire pour le dépistage des récidives, notamment dans les formes familiales. Dans les formes malignes (10 % des cas), la prise en charge est plus délicate et le pronostic plus réservé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Phéochromocytome, Paragangliome, Hypertension artérielle, Catécholamines, Dérivés méthoxylés, Enquête génétique


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hyperaldostéronisme primaire
  • C. Oliver
| Article suivant Article suivant
  • Adénomes hypophysaires
  • F. Castinetti, T. Brue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.