Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hématomes maculaires après injections intravitréennes d’anti-VEGF pour dégénérescence maculaire liée à l’âge : série rétrospective - 16/06/09

Doi : 10.1016/j.jfo.2009.04.001 
C. Baeteman a, b, , L. Hoffart a, b, F. Galland a, b, B. Ridings a, b, J. Conrath a, b
a Service d’ophtalmologie, Hôpital de la Vision, la Timone, Marseille 
b Équipe Dynamique de la perception Visuelle et Action, Institut des Neurosciences Cognitives de la Méditerranée, UMR 6193 CNRS, Marseille 

Auteur correspondant. Service d’ophtalmologie, hôpital de la Vision, la Timone, 27, boulevard Jean-Moulin, 13005 Marseille.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

De réalisation aisée, le nombre de prescriptions d’anti-VEGF a fortement augmenté ces dernières années en traitement de pathologies exsudatives maculaires. Nous rapportons la survenue d’hémorragies maculaires après un an d’injections intravitréennes (IVT) d’anti-VEGF, principalement pour dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Matériel et méthode

Du 15 mars 2007 au 15 mars 2008, 445 IVT ont été réalisées pour dégénérescence maculaire liée à l’âge, occlusion vasculaire rétinienne, rétinopathie diabétique, glaucome néovasculaire et néovascularisations maculaires idiopathique et secondaire. Il s’agissait de bevacizumab dans 11,5 % des cas, de pegaptanib dans 18,6 % des cas, de triamcinolone dans 19,3 % des cas, et de ranibizumab dans 50,6 % des cas.

Résultats

Quatre accidents hémorragiques maculaires, fortement préjudiciables sur l’acuité visuelle des patients (20/400) avec une perte moyenne de cinq lignes, ont été relevés, soit une incidence de 0,9 %. Deux autres patients, adressés pour les mêmes symptômes, ont été inclus dans l’étude. Dans tous les cas, un anti-VEGF non sélectif (ranibizumab) avait été injecté sur des yeux déjà traités (4 IVT auparavant en moyenne, ± une séance de photothérapie dynamique). Chez tous les patients, étaient notés soit une néovascularisation occulte soit un décollement de l’épithélium pigmentaire vascularisé de grande taille. Trois patients présentaient une déchirure de l’épithélium pigmentaire.

Discussion

Les IVT d’anti-VEGF peuvent favoriser la survenue de déchirure épithéliale sur des décollements de grande taille de l’épithélium pigmentaire nourris par un néovaisseau individualisé de petite taille et sur de larges plaques de néovascularisation occulte. Une implication possible des anti-VEGF dans la survenue des hémorragies maculaires par deux mécanismes est évoquée : une rétraction de plaque néovasculaire et une possible altération de la vascularisation physiologique.

Conclusion

Complication redoutable de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, l’hématome maculaire pourrait survenir après IVT d’anti-VEGF sur de vastes lésions occultes, déjà traitées auparavant. Les décollements de grande taille de l’épithélium pigmentaire présentent un risque accru de déchirure épithéliale post-IVT. La prudence s’impose face à l’implication de la non-sélectivité de l’anti-VEGF utilisé (ranibizumab) dans les accidents décrits.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Prescription of anti-VEGF treatments have increased substantially over the past few years in treatment of wet age-related macular degeneration. We report the occurrence of macular hemorrhages after one year of use of anti-VEGF intravitreal injections, mainly for subfoveal choroidal neovascularization.

Material and methods

Four hundred forty five injections were given over one year (from 15 March 2007 to 15 March 2008), for age-related macular degeneration, retinal vascular occlusion, diabetic retinopathy, neovascular glaucoma, and idiopathic macular choroidal neovascularization; distributed as follows: 11.5% Bevacizumab, 18.6% Pegaptanib, 19.3% Triamcinolone, and 50.6% Ranibizumab.

Results

Six macular hemorrhages were observed, resulting in to a sharp decrease in visual acuity (20/400), with loss of five lines. All occurred after one injection of nonselective anti-VEGF (Ranibizumab) on already treated eyes (four previous injections on average, ± photodynamic therapy). All were secondary to occult choroidal neovascularization or a large pigment epithelial detachment. Three patients presented a pigment epithelial tear.

Discussion

Anti-VEGF intravitreal injections can lead to pigment epithelial tears in case of large pigment epithelial detachment, especially with a small feeder vessel or with large occult choroidal neovascularization. The authors discuss the possible implications of anti-VEGF when macular hematoma occurs: retraction of choroidal neovascularization and alteration of physiological retinal vascularization.

Conclusion

Macular hematoma affects visual prognosis in age-related macular degeneration. It may follow intravitreal anti-VEGF injection with large occult neovascularization, especially in previously treated eyes. Injection in large pigment epithelial detachment may cause a risk of epithelial tear. Other studies are necessary to evaluate the role of the nonselective anti-VEGF in the incidence of macular hematoma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Injections intravitréennes, VEGF, Hématomes maculaire, Dégénérescence maculaire liée à l’âge

Keywords : Intravitreal injection, VEGF, Macular hemorrhages, Age related macular degeneration


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 5

P. 309-313 - mai 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Œdèmes maculaires sans diffusion angiographique
  • D. Gaucher, M. Saleh, A. Sauer, C. Speeg-Schatz, T. Bourcier, A. Gaudric

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.