Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Plasma frais congelé et apport transfusionnel en chirurgie cardiaque - 03/08/09

Doi : 10.1016/S1959-0318(09)74601-9 
K. Nubret-le-Coniat 1, J.-C. Marty 1, J. Calderon 1, P. Pérez 2, M. Puntous 3, G. Janvier 1,
1 Service d’Anesthésie Réanimation II, CHU de Bordeaux, Groupe Hospitalier Sud, 33604 Pessac cedex, France 
2 Unité de Soutien Méthodologique à la Recherche clinique et épidémiologique, Université Victor Segalen Bordeaux 2, 33076 Bordeaux cedex, France 
3 Unité de Sécurité Transfusionnelle et d’Hémovigilance, CHU de Bordeaux, Groupe Hospitalier Sud, 33604 PESSAC cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Au cours d’un acte de chirurgie cardiaque avec circulation extracorporelle (CEC), les lésions chirurgicales consécutives à l’acte de dissection et le contact du sang avec les surfaces thrombogènes entraînent une activation de l’hémostase et majorent le risque hémorragique.

Les indications de la transfusion de plasma frais congelé (PFC) en chirurgie cardiaque ne sont pas consensuelles et font l’objet d’argumentations très « équipe médico-chirurgicale dépendante », liées à la complexité de la situation.

En France, l’Arrêté du 03/12/1991 stipule que « l’utilisation à des fins thérapeutiques de PFC est strictement réservée aux situations qui l’exigent de façon indiscutables ». Si l’indication majeure de PFC est limitée au traitement et à la prise en charge des hémorragies de causes médicales, il s’avère que, dans certaines situations en chirurgie cardiaque, les PFC sont également prescrits comme produits de remplissage.

Cette complexité d’approche des pratiques transfusionnelles explique la grande disparité de prescriptions d’un centre à l’autre comme l’a démontré l’étude Plasmacard. Dans cette étude, parmi les patients présentant un saignement grave, 60 % d’entre eux ont reçu une transfusion de PFC avec un volume médian variant de 7,14ml/kg à 20,87ml/kg selon les centres.

Aucune étude clinique n’a démontré que l’administration prophylactique de PFC améliore l’hémostase au décours d’une CEC. Néanmoins, la prescription de PFC, associée ou non à d’autres produits sanguins hémostatiques, est recommandée pour tout saignement microvasculaire. Ces prescriptions ont pour objectif de suppléer un manquement hémostatique qu’il est difficile d’évaluer et de prévoir par des procédures standardisées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

During a cardiac act of surgery with cardiopulmonary bypass (CPB), the consecutive surgical lesions with the act of dissection and the contact of blood with thrombogenic surfaces involve an activation of the hemostasis and raise the hemorrhagic risk.

The indications of the transfusion of fresh frozen plasma (FFP) in cardiac surgery are not consensual and very make to the object of argumentations “medico-surgical team dependant” related to complexity on the situation.

In France, the decree of the 12/3/1991stipulates that “the use with the fine therapeutic ones of FFP is strictly reserved for the situations which it requires in an indisputable way”. If the major indication of FFP is limited to the treatment and the assumption of responsibility of the hemorrhages of medical causes, it proves that, in certain situations in cardiac surgery, the FFP are also used like products of filling.

This complexity of approach of the transfusional practices explains the great disparity of regulations from one center to another like showed it the Plasmacard study. In this study, among the patients presenting a serious bleeding, 60 % of them received a transfusion of FFP with a median volume varying from 7.14ml/kg with 20.87ml/kg according to the centers.

No clinical study showed that the prophylactic administration of FFP improves the hemostasis with the waning of a CPB. Nevertheless, the prescription of FFP associated or not with other hemostatic blood products, is recommended for any microvascular bleeding. These prescriptions aim to compensate a hemostatic failure which it is difficult to evaluate and to envisage by standardized procedures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Plasma frais congelé, Chirurgie cardiaque, Transfusion, Saignement

Key words : Fresh frozen plasma, Cardiac surgery, Transfusion, Bleeding


Plan

Plan indisponible

© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° S1

P. S31-S34 - juin 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les globules rouges utiles ou dangereux
  • P.M.J. Rosseel
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge de l’hypoxémie peropératoire en ventilation unipulmonaire
  • H. Rozé, M. Lafargue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.