Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Néoplasie endocrinienne multiple de type 1 - 07/08/09

[10-036-A-05]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(09)50298-3 
P. Chanson a, , A. Murat b, G. Cadiot c, A. Calender d
a Service d'endocrinologie et des maladies de la reproduction, AP-HP, Centre hospitalier universitaire Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, et Faculté de Médecine Paris-Sud, Université Paris-Sud 11, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Clinique d'endocrinologie, Hôtel-Dieu, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 
c Service d'hépato-gastro-entérologie, Hôpital Robert Debré, avenue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 
d Unité fonctionnelle de génétique moléculaire et médicale, Hôpital Édouard Herriot, 5, place d'Arsonval, 69437 Lyon cedex 03, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La néoplasie endocrinienne multiple de type 1 (NEM1) (OMIM*131100) est une pathologie rare, définie par l'association, chez un même patient ou chez des sujets apparentés d'une même famille, d'une hyperparathyroïdie (présente dans plus de 95 % des cas), d'une tumeur endocrine pancréatique (environ 50 % des cas), le plus souvent non fonctionnelle, ou duodénale (gastrinome responsable d'un syndrome de Zollinger-Ellison) et d'un adénome hypophysaire (dans plus de 50 % des cas), de tumeurs fonctionnelles ou non fonctionnelles de la corticosurrénale (de 20 % à 30 % des sujets) et de tumeurs neuroendocrines bronchiques, thymiques ou gastriques. D'autres atteintes, plus rares, sont possibles : lipomes sous-cutanés ou viscéraux, angiofibromes cutanés et tumeurs du système nerveux central. La NEM1 est une maladie héréditaire à transmission autosomique dominante. Le clonage, en 1997, du gène majeur de prédisposition à la NEM, en 11q13 (gène MEN1, gène suppresseur de tumeur, codant une protéine, la ménine, impliquée dans diverses interactions entre des protéines ayant un rôle dans la régulation de la transcription) et l'identification des mutations de ce gène permettent le dépistage des sujets à risque parmi les apparentés d'un patient atteint. Il existe pratiquement autant de mutations que de familles, ce qui oblige à une analyse complète du gène pour chaque nouvelle famille. Les caractéristiques évolutives très particulières des différentes atteintes de cette maladie, en particulier l'hyperparathyroïdie, généralement en rapport avec une hyperplasie des quatre glandes ou les tumeurs endocrines pancréatiques, souvent multiples et de petite taille et dont le principal danger tient au type d'hypersécrétion associée (syndrome de Zollinger-Ellison en cas de gastrinome, rencontré dans deux tiers des cas ou hypoglycémie d'un insulinome) ont conduit à recommander des attitudes thérapeutiques très particulières et qui font encore l'objet de controverses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Néoplasie endocrine multiple de type 1, Syndrome de Wermer, Hyperparathyroïdie, Tumeur endocrine du pancréas, Adénome hypophysaire, Tumeur neuroendocrine, Prédisposition au cancer, Dépistage familial


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Ménopause
  • H. Rozenbaum
| Article suivant Article suivant
  • Néoplasies endocriniennes multiples de type 2
  • Bernard Conte-Devolx, Patricia Niccoli-Sire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.