Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Application de l’EMDR au deuil traumatique après une collision de train - 19/11/09

Doi : 10.1016/j.evopsy.2009.09.004 
Cyril Tarquinio a, , Barbara Houbre b, Anny Fayard c, Pascale Tarquinio d
a Professeur des universités, thérapeute EMDR, UFR SHA, laboratoire de psychologie de la santé, université Paul-Verlaine de Metz, Île-du-Saulcy, 57000 Metz, France 
b Maître de conférences, thérapeute EMDR niveau 1 et 2, UFR SHA, laboratoire de psychologie de la santé, université Paul-Verlaine de Metz, Île-du-Saulcy, 57000 Metz, France 
c Psychologue, psychothérapeute, thérapeute EMDR, UFR SHA, laboratoire de psychologie de la santé, université Paul-Verlaine de Metz, Île-du-Saulcy, 57000 Metz, France 
d Psychologue, thérapeute EMDR, UFR SHA, laboratoire de psychologie de la santé, université Paul-Verlaine de Metz, Île-du-Saulcy, 57000 Metz, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 14
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Cette étude exploratoire a pour objectif de tester l’application de la thérapie Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) dans le cadre de la prise en charge du deuil traumatique. Le deuil traumatique, qui correspond à la perte brutale d’un autre significatif, répond à un tableau clinique précis dont les principales caractéristiques sont les pensées intrusives concernant le défunt et des difficultés d’ajustement face à la perte (sentiment de vide, difficultés à reconnaître le décès, irritabilité, absence de réactivité, etc.). Les huit participants de l’étude sont tous des membres de la famille des victimes de la collision de train qui a eu lieu le 12 octobre 2006 à Zoufftgen. Les sujets, âgés en moyenne de 35,2 ans (S.D.=11,1) et comprenant 75 % de femmes, ont suivi entre huit à 15 séances (m=10,75 ; S.D.=2,21) répondant au protocole EMDR. L’efficacité de la thérapie a été évaluée à partir de plusieurs critères comprenant la mesure du deuil traumatique, de l’anxiété, de la dépression et de la détresse psychologique. Cinq évaluations ont été réalisées : avant la prise en charge (T0), après six séances (T1), à la fin de la prise en charge (T2), puis à trois mois (T3) et 12 mois (T4) après la fin de la thérapie. Les principaux résultats semblent indiquer une efficacité de la prise en charge EMDR. En effet, on note une diminution de tous les indicateurs entre le début (T0) et la fin de la prise en charge (T2). En outre, lorsque cette diminution ne se poursuit pas à trois et à 12 mois, elle reste, au minimum, stable à un an. Ces premières observations sont d’autant plus encourageantes que 10 à 15 % des patients endeuillés peuvent développer une dépression chronique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The aim of this exploratory study is to test the application of therapy EMDR in case of traumatic bereavement. The traumatic bereavement, which corresponds to the brutal loss of “other significant”, answers a precise clinical picture whose principal characteristics are the intrusive thoughts concerning the late one and of the difficulties of adjustment to the loss (feeling of vacuum, difficulties of recognizing the death, irritability, lack of reactivity, etc). The eight participants all of this study are of the members of the family of the victims of the train collision, which took place on October 12, 2006 in Zoufftgen. The subjects, old on average 35.2 years (S.D.=11.1) and including 75 % women, followed between eight to 15 meetings (m=10.75, S.D.=2.21) answering protocol EMDR. The effectiveness of the therapy was evaluated starting from several criteria including traumatic bereavement, anxiety, depression and psychological distress. Five evaluations were carried out: before the therapy (T0), after six meetings (T1), at the end of the therapy (T2), then in three months (T3) and 12 months (T4) after the end of the therapy. The principal results seem to indicate an effectiveness of the therapy EMDR. Indeed, we observe a reduction in all the indicators between the beginning (T0) and the end of the therapy (T2). Moreover, when this reduction does not continue to three and 12 months, it remains, at least, stable at one year. These observations are very encouraging especially when it is known that 10 to 15 % of the patient develops a chronic depression.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Deuil traumatique, EMDR, Détresse psychologique, Dépression, Anxiété

Keywords : Traumatic bereavement, EMDR, Affective disorder, Depression, Anxiety


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Tarquinio C, Houbre B, Fayard A, Tarquinio P. Application de l’EMDR au deuil traumatique après une collision de train. Evol psychiatr 2009; 74.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 74 - N° 4

P. 567-580 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les mécanismes de défense d’une équipe soignante d’une unité d’hospitalisation sécurisée pour les détenus
  • Hélène Bazex, Nicolas Combalbert
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs prédictifs de la survenue du stress post-traumatique chez des individus ayant vécu deux évènements de vie majeurs (tremblement de terre et terrorisme en Algérie) : réponse corticotrope et prolactinique à une faible dose de dexaméthasone (0,5 mg)
  • Hacène Frih, Leila Sahraoui, Nabila Frih, Liamine Toumi, Abdelmajid Bairi, Abdelkrim Tahraoui, Daniel Maurel, Philippe Siaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.