Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effectiveness of nitrous oxide and analgesic cream (lidocaine and prilocaine) for prevention of pain during intramuscular botulinum toxin injections in children - 07/12/09

Doi : 10.1016/j.rehab.2009.09.001 
S. Brochard a, , c , V. Blajan a, c, M. Lempereur a, P. Le Moine b, S. Peudenier b, J. Lefranc b, O. Rémy-Néris a, c
a Service de médecine physique et de réadaptation, centre hospitalo-universitaire Morvan, 5, avenue Foch, 29200 Brest, France 
b Service de pédiatrie, centre hospitalo-universitaire Morvan, 5, avenue Foch, 29200 Brest, France 
c Centre de rééducation fonctionnelle pour enfant, rue Mathieu-Donnart, 29200 Brest, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Aims

To evaluate the effectiveness of an analgesic protocol with nitrous oxide and anaesthetic cream (lidocaine and prilocaine, EMLA) for children undergoing botulinum toxin injections.

Patients and methods

Prospective study including 51 injection sessions, 34 children with a mean age of 5.94 (range 2–15) and 209 injected muscles. Pain was evaluated with the Children’s Hospital of Eastern Ontario Pain Scale (CHEOPS), the Visual Analogue Scale (VAS) and the Face Pain Scale (FPS) for the children and with a VAS for the parents.

Results

CHEOPS score for the 51 sessions was 8.50 (S.D. 3.56). Forty-nine percent of scores were above the therapeutic threshold of 9; 25% of the children evaluated the pain above the therapeutic threshold of 3; 44.74% of the parents’ estimations exceeded 3. No correlation was found between age, weight, number of injected muscle and CHEOPS score.

Conclusion

The association of MEOPA and anaesthetic cream is only effective for 50% of children. This is much lower than treatments for other types of acute induced pain in children. Botulinum toxin injections and cerebral palsy children present certain specificities which require improvements in this analgesic protocol.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Évaluer le niveau d’analgésie induit par l’association du Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote (MEOPA) et de la crème anesthésique EMLA (mélange de lidocaïne et de prilocaïne) lors des injections de toxine botulique chez l’enfant.

Patients et méthodes

Étude prospective monocentrique portant sur 51 séances d’injection, 34 enfants d’un âge moyen de 5,94 ans (min 2 ; max 15) et 209 muscles injectés. La douleur a été évaluée par les professionnels avec l’échelle de Children’s Hospital of Eastern Ontario Pain Scale (CHEOPS), par les enfants avec l’échelle visuelle analogique (EVA) et l’échelle des visages révisée (FPS) et par les parents avec une EVA.

Résultats

Le score de CHEOPS sur l’ensemble des 51 séances était de 8,50 (ET 3,56). Quarante-neuf pour cent ont dépassé le seuil thérapeutique de 9. Le temps le plus douloureux était le temps de l’injection du produit. Le seuil thérapeutique de 3 à l’EVA et FPS des enfants a été franchi pour 25 % des séances. Le seuil thérapeutique de 3 à l’EVA des parents a été dépassé pour 44,74 % des séances. Aucune corrélation n’a pu être établie entre l’âge, le poids, le nombre de muscles injectés et le score de CHEOPS.

Conclusion

Le protocole MEOPA et EMLA est efficace dans un cas sur deux, ce qui est nettement inférieur aux autres gestes douloureux de pratique pédiatrique. Les injections de toxine botulique et les enfants paralysés cérébraux présentent des caractéristiques spécifiques qui incitent à améliorer la prise en charge de leur douleur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Botulinum toxin, Pain, Nitrous oxide, Topical anaesthetic, Cerebral palsy

Mots clés : Toxine botulique, Douleur, MEOPA, Crème anesthésique, Paralysie cérébrale


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 52 - N° 10

P. 704-716 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Translation and French cultural adaptation of a decision making tool for patients orientation after total hip or knee arthroplasty
  • E. Coudeyre, S. Descamps, J. Mc Intyre, S. Boisgard, S. Poiraudeau, M.M. Lefevre-Colau
| Article suivant Article suivant
  • Comparison of the repercussions of cLBP in four French-speaking countries
  • F. Genêt, K. Autret, N. Roche, E. Lapeyre, A. Schnitzler, B. Mandjui, B. Manou, C. Dziri, H. Helleuch, N. Rejeb, N. Oudghiri, M. Revel, S. Poiraudeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.