Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Erectile dysfunction, microangiopathy and UKPDS risk in type 2 diabetes - 08/12/09

Doi : 10.1016/j.diabet.2009.06.003 
Michel P. Hermans a, , Sylvie A. Ahn b, Michel F. Rousseau b
a Endocrinology & Nutrition, Cliniques universitaires St-Luc, DIAB 54.74 Tour Claude Bernard +1, avenue Hippocrate, 54, 1200 Bruxelles, Belgium 
b Cardiologie, Cliniques universitaires St-Luc, Université catholique de Louvain, Bruxelles, Belgium 

Corresponding author. Tel.: +322 7645475; fax: +322 7645418.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Background

Erectile dysfunction (ED) is a frequent comorbidity in patients with type 2 diabetes mellitus (T2DM), and is now increasingly considered a surrogate marker of endothelial dysfunction as well as a sentinel predictor of new-onset macroangiopathic events. Less attention, however, has been directed at the potential association of ED and microangiopathy in hyperglycaemic states.

Methods

We analyzed 221 consecutive male T2DM outpatients in whom ED was assessed by the International Index of Erectile Function (IIEF-5) questionnaire. ED(+) patients (IIEF-5 1–20; n=83) were compared with an age-matched ED(−) cohort (IIEF-5 21–25; n=51), with similar diabetes duration, in terms of cardiovascular (CV) risk factors, micro-/macroangiopathy and the United Kingdom Prospective Diabetes Study (UKPDS) risk score.

Results

Mean age and diabetes duration were 58 and 10 years, respectively. IIEF-5 score (1 S.D) was 23 (1) in ED(−) vs 11 (6) in ED(+). Anamnestic impotence and erectogenic drug use were reported by 52% and 36%, respectively, of ED(+) vs 12% and 8%, respectively, of ED(−) (P<0.0002 and P<0.0001, respectively). The metabolic syndrome prevalence (88% vs 64%; P=0.002) and central adiposity markers (waist, waist/height and visceral fat) were all significantly higher in ED(+). HbA1c was similar in both groups: 7.5% (1.3%), and there were also no significant differences in smoking, blood pressure, HOMA insulin sensitivity, cholesterol and glomerular filtration rate. However, prevalences of retinopathy, polyneuropathy and elevated albuminuria, and the composite endpoint of peripheral artery disease, transient ischaemic attacks and/or stroke, were markedly increased in ED(+) (all P<0.05). No differences were observed in coronary artery disease prevalence or in the UKPDS 10-year CV risk between the two ED groups.

Conclusion

IIEF-5-defined ED in men with T2DM is associated with a marked increase in the metabolic syndrome, central adiposity and microangiopathy. These data suggest that diagnosing ED in T2DM warrants detailed screening and monitoring for microangiopathy in target organs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

But

La dysfonction érectile (DE), comorbidité fréquente dans le diabète de type 2, est de plus en plus considérée comme marqueur ancillaire de dysfonction endothéliale ainsi que comme facteur prédictif d’événements macroangiopathiques. L’association potentielle entre la DE et la microangiopathie en situation d’hyperglycémie est mal documentée.

Méthodes

Nous avons relevé le score de DE chez 221 diabétiques de type 2 à l’aide du questionnaire international index of erectile function-5 (IIEF-5). Les patients ont été répartis en deux groupes : ceux avec DE (DE(+) ; IIEF-5 1–20 ; n=83) ont été comparés à une cohorte de diabétiques sans DE, d’âge et de durée moyenne de diabète identiques : DE(–) ; IIEF-5 21–25 ; n=51. Nous avons comparé leurs facteurs de risque cardiovasculaire, la présence de micro-/macroangiopathies, et le risque cardiovasculaire estimé par l’algorithme United Kingdom prospective diabetes study (UKPDS).

Résultats

L’âge moyen et la durée du diabète étaient de 58 et dix ans. Le score IIEF-5 valait (1 écart-type) 23 (1) chez les patients DE(–) versus 11 (6) dans le groupe DE(+). Une impuissance anamnestique et le recours à des médication(s) érectogène(s) étaient mentionnés par 52–36 % des DE(+) versus 12–8 % des DE(–) (P<0,0002 et <0,0001, respectivement). La prévalence de syndrome métabolique (88 versus 64 % ; P=0,002) et les mesures d’adiposité centrale (tour de taille, tour de taille/hauteur et graisse viscérale) étaient significativement plus élevées dans le groupe DE(+). Le taux d’HbA1c était identique dans les deux groupes : 7,5 % (1,3 %). Aucune différence significative n’a été observée en termes d’exposition tabagique, de pression artérielle, de sensibilité à l’insuline (HOMA), de profil lipidique ou de filtration glomérulaire entre les deux groupes. La prévalence de rétinopathie, de polyneuropathie, d’albuminurie, et d’un indice combiné (artériopathie périphérique, accident ischémique cérébral transitoire ou permanent) était fortement accrue chez les patients DE(+) (tous les P<0,05). Aucune différence n’était observée quant à la présence de cardiopathie ischémique ou quant au risque cardiovasculaire estimé par l’algorithme UKPDS.

Conclusions

La DE dans le diabétiques de type 2, telle qu’évoquée par le questionnaire IIEF-5, est associée à une forte prévalence de syndrome métabolique, d’obésité centrale et de microangiopathie. Ces observations suggèrent que la mise en évidence d’une dysfonction érectile justifie un dépistage systématique et un suivi des complications microangiopathiques dans les organes cibles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Erectile dysfunction, Diabetes, Retinopathy, Stroke, Coronary artery disease, Albuminuria

Mots clés : Dysfonction érectile, Diabète, Rétinopathie, Accident vasculaire cérébral, Cardiopathie ischémique, Albuminurie


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 6

P. 484-489 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Association of the FTO gene with obesity and the metabolic syndrome is independent of the IRS-2 gene in the female population of Southern France
  • R. Attaoua, S. Ait El Mkadem, C. Lautier, S. Kaouache, E. Renard, J.-F. Brun, C. Fedou, J.-C. Gris, J. Bringer, F. Grigorescu
| Article suivant Article suivant
  • The metabolic syndrome in early pregnancy and risk of gestational diabetes mellitus
  • L. Chatzi, E. Plana, A. Pappas, D. Alegkakis, P. Karakosta, V. Daraki, M. Vassilaki, C. Tsatsanis, A. Kafatos, A. Koutis, M. Kogevinas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.