Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévention des traumatismes oculaires professionnels (Genève, Suisse) - 18/01/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2009.10.017 
C. Emole Ngondi a, , P. Chastonay b, A. Dosso c
a Permanence médico-chirurgicale du Rond Point de Plainpalais, Genève, Suisse 
b Institut de médecine sociale et préventive, Université de Genève, Suisse 
c Clinique d’ophtalmologie, Hôpitaux Universitaires de Genève - HUG, Genève, Suisse 

Auteur correspondant. Permanence médico-chirurgicale du Rond Point de Plainpalais, 17-19, rue de Carouge, 1205 Genève, Suisse.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les accidents oculaires professionnels provoquent des lésions aux conséquences socio - professionnelles, médico-légales, et économiques souvent graves, non seulement pour les intéressés mais aussi pour les entreprises. La fréquence des accidents oculaires professionnels reste relativement élevée si l’on considère la facilité de protection des yeux. Dans ce travail nous avons recherché les raisons de la persistance de ces accidents malgré les progrès effectués en matière de prévention.

Matériel et Méthode

De janvier à juillet 2005, nous avons analysé les paramètres liés à 175 accidents oculaires professionnels. Tous les patients ont été recrutés dans le service des urgences de la clinique d’ophtalmologie des Hôpitaux Universitaires de Genève. Une enquête sur le terrain, au sein des entreprises, a été nécessaire pour compléter la collecte des données.

Résultats

Les employés du bâtiment étaient les plus exposés (41,1 %). L’activité la plus à risque était le meulage (19,4 %). La structure de l’œil la plus affectée était la cornée (84 %). 72,6 % de patients n’étaient pas équipés de protection oculaire au moment de l’accident ; 17,4 % en portaient, mais elles n’étaient pas adaptées. Les raisons en étaient multiples : négligence, défaut de sensibilisation, etc. En général, les responsabilités étaient partagées entre les employeurs, les employés et la législation en vigueur.

Discussion

Les résultats de cette étude sont comparables à ceux retrouvés dans la littérature, avec des particularités, dues à la faible représentativité en industrie lourde. L’analyse de la loi sur la prévention des accidents professionnels montre que le travailleur n’est pas suffisamment responsabilisé. Nous insistons comme cela a été fait dans certaines études sur l’importance des examens ophtalmologiques préventifs, l’amélioration des conditions de travail et le perfectionnement des stratégies de sensibilisation en entreprise.

Conclusion

La prévention primaire doit être renforcée. La multiplication des campagnes d’information de proximité au sein des entreprises et la révision de la loi sur le travail concernant les obligations des travailleurs sont quelques-unes des recommandations que nous proposons pour améliorer la stratégie de lutte contre la persistance des accidents oculaires au travail.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Occupational eye trauma causes injuries with often serious socioprofessional, medical-legal, and economic consequences, not only for workers themselves, but also for employers. In spite of today’s legislation and the efforts to encourage prevention, the frequency of occupational ocular accidents remains relatively high despite how easy it is to protect the eyes. In this study, the reasons that these accidents persist despite the progress made in preventive measures was investigated.

Material and methods

From January to July 2005, we analyzed the parameters related to 175 occupational eye injuries. All patients agreed to take part in this study, which was carried out in the emergency unit of the Ophthalmology Clinic at Geneva University Hospital. Additional data was collected in companies.

Results

Construction workers were the most exposed (41.1%). The activity with the greatest risk was grinding (19.4%). The most affected structure of the eye was the cornea (84%), 72.6% patients were not equipped with ocular protection at the time of the accident, and 17.4% wore poorly adapted eye protection. This can be explained by negligence, lack of awareness, etc. Overall, workers, employers, and the legislation in force are all responsible.

Discussion

Our results are comparable with those found in the literature, with certain particularities because heavy industry was underrepresented in our sample. Analysis of the law on the prevention of occupational accidents and diseases shows that the worker is not sufficiently aware of his responsibilities. To our knowledge, the legal aspects treated herein have not been studied. As done in certain studies, we emphasize the importance of preventive ophthalmologic examinations as well as improvement of both working conditions and worker awareness in the workplace.

Recommendations and Conclusions

Primary prevention must be reinforced. Information campaigns within the workplace aimed at workers and revision of the laws on occupational safety are some of the recommendations that are proposed to control occupational ocular accidents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prévention, Traumatisme oculaire, Professionnel

Keywords : Prevention, Eye trauma, Professional


Plan


 Communication affichée lors du 114e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2008.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 1

P. 44-49 - janvier 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Approche culturelle dans l’annonce du diagnostic en ophtalmologie
  • E.H. Mancel Salino
| Article suivant Article suivant
  • Occlusion de branche artérielle rétinienne comme manifestation oculaire isolée d’une maladie de Takayasu
  • K. Balaskas, D. Potamitou, A. Spastri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.