Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Description d'un protocole de prise en charge préhospitalière du traumatisé crânien grave - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.annfar.2003.11.019 

E.  Tentillier a * ,  M.  Dupont a ,  M.  Thicoïpé a ,  M.E.  Petitjean a ,  F.  Sztark b ,  P.  Lassié a ,  F.  Masson b ,  P.  Dabadie a *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - Évaluer dans un Samu, Smur un protocole de prise en charge médicale des traumatismes crâniens graves isolés à la phase préhospitalière et analyser la fréquence des facteurs d'agression cérébrale secondaire d'origine systémique chez les patients pris en charge avec ce protocole.

Type d'étude. - Étude prospective sur 24 mois.

Patients et méthode. - Ont été inclus les patients victimes d'un traumatisme crânien grave isolé (polytraumatisme exclu). Chaque patient a bénéficié d'une intubation trachéale sous laryngoscopie directe après induction anesthésique (fentanyl-étomidate-rocuronium), d'une ventilation contrôlée et si nécessaire d'un remplissage vasculaire (objectifs SpO2 ≥ 97 %, PETCO2 entre 30 et 35 mmHg, PAS ≥ 90 mmHg). Soixante patients ont été inclus.

Résultats. - L'hypoxémie est le facteur d'agression cérébrale secondaire le plus fréquemment constaté (57 % des patients avec une SpO2 < 97 %). Pour un accident situé à 17 km du centre hospitalier (extrêmes 6-65 km), les délais d'intervention médicale ont été tout à fait intéressants, l'intubation trachéale étant réalisée 50 minutes après l'accident et le patient admis dans un centre spécialisé 101 minutes après l'impact (médianes). Toutefois un gain de temps peut être obtenu par une amélioration de l'alerte et de sa transmission. Les conditions d'intubation trachéale ont été satisfaisantes (intubation difficile dans 1,6 % des cas) sans variation hémodynamique sensible, ce qui semble valider l'utilisation des curares en préhospitalier et le choix de l'étomidate comme hypnotique de référence.

Mots clés  : Traumatisme crânien ; Réanimation préhospitalière ; Intubation trachéale ; Délais d'intervention ; Samu, Smur.

Abstract

Objectives. - To analyze the frequency of systemic factors leading to secondary brain insults in victims of serious head trauma in a prehospital setting and to evaluate a protocol for the advanced prehospital emergency care by mobile intensive care unit (i.e., the French Samu-Smur system).

Study design. - Prospective study, over a period of 24 months.

Patients and methods. - This prospective study involved 60 victims of severe head injuries (with the exception of polytrauma patients). Tracheal intubation was performed on each patient under direct laryngoscopy and after induction of anaesthesia (fentanyl-etomidate-rocuronium). Controlled ventilation and vascular loading (objectives: SpO2 ≥ 97%, PETCO2 between 30 and 35 mmHg, SAP ≥ 90 mmHg) were administered.

Results. - Hypoxaemia was found to be the most frequent cause of secondary insults (57% of patients with SpO2 < 97%). In the case involving an accident that occurred 17 km from the hospital (with extremes of 6-65 km), the speed of medical intervention was note-worthy: tracheal intubation was performed 50 min after the accident, and the patient was admitted into a trauma centre 101 min after impact (median). However, faster intervention could be obtained if the transmission of the alert was improved. The conditions under which the tracheal intubation was performed were found to be satisfactory (difficult intubation 1.6%) without deteriorating the haemodynamic status. This is probably related to the use of muscle relaxants and the choice of etomidate as the first line hypnotic in the prehospital emergency care.

Mots clés  : Head injury ; Prehospital emergency care ; Tracheal intubation ; Timing ; Samu, Smur.

Plan



© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 2

P. 109-115 - mars 2004 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.