Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications infectieuses induites par le mésusage de la buprénorphine haut dosage (Subutex®) : analyse rétrospective de 42 observations - 25/02/10

Doi : 10.1016/j.revmed.2009.10.433 
D. Grau a, N. Vidal a, V. Faucherre b, Y. Léglise c, V. Pinzani a, J.-P. Blayac a, J. Reynes d, H. Peyrière a,
a Service de pharmacologie médicale et toxicologie, hôpital Lapeyronie, centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance (CEIP), CHU de Montpellier, 191, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Service de médecine interne A, hôpital Saint-Éloi, CHU de Montpellier, 34295 Montpellier, France 
c Unité de traitement des toxicodépendances, hôpital La-Colombière, CHU de Montpellier, 34295 Montpellier, France 
d Service des maladies infectieuses et tropicales, hôpital Gui-de-Chauliac, CHU de Montpellier, 34295 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Propos

Le mésusage de la buprénorphine haut dosage (BHD), principalement par injection, est à l’origine de complications, notamment infectieuses.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur les complications infectieuses observées chez des patients injecteurs de BHD. Quarante-deux dossiers ont été recensés (29 hommes et dix femmes) et les données ont été recueillies entre mars 1999 et décembre 2008.

Résultats

Les complications infectieuses rapportées étaient des infections cutanées (27 cas), des endocardites infectieuses (neuf cas), des infections ostéoarticulaires (quatre spondylodiscites, une sacroiliite) et une embolie vasculaire avec baisse de l’acuité visuelle.

Conclusion

Si en France le bilan des traitements de substitution par la BHD est positif compte tenu du nombre de patients traités, la possibilité d’injecter ce médicament peut être à l’origine de complications infectieuses graves et souligne l’importance d’une implication plus adaptée des professionnels prenant en charge les toxicomanes substitués.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

Misuse of high-dose buprenorphine (HDB), mainly by injection, is responsible of frequent infectious adverse events.

Methods

This is a retrospective study of infectious complications occurring in patients using HDB by injection. Forty-two cases were identified (29 men and ten women) and the data were collected between March 1999 and December 2008.

Results

The infectious complications included cutaneous infections (27 cases), endocarditis (nine cases), osteoarticular infections (four spondylodiscitis and one sacroiliitis), and a vascular embolism with decrease in visual acuity.

Conclusion

The results of HDB maintenance treatment must be improved, both from the point of view of substitution and to limit its misuse by intravenous route injection. Health professionals have to play an important role in drug addict patients’ education and supervision, to prevent buprenorphine injection and related infectious complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Buprénorphine, Mésusage, Injection, Complications infectieuses, Endocardite

Keywords : Buprenorphine, Infectious diseases, Misuse, Injection, Endocarditis


Plan


© 2009  Société nationale française de médecine interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 3

P. 188-193 - mars 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quoi de neuf dans la prise en charge de l’obésité ?
  • J.-L. Schlienger, F. Luca, A. Pradignac
| Article suivant Article suivant
  • PCR Pneumocystis jirovecii positive chez les patients atteints de maladie auto-immune : Pneumocystose pulmonaire ou simple colonisation ?
  • A. Mekinian, V. Queyrel, I. Durand-Joly, O. Moranne, G. Denis, L. Delhaes, S. Morell-Dubois, M. Lambert, D. Launay, E. Hachulla, P.-Y. Hatron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.