Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Ménopause - 05/03/10

[10-035-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(10)51195-8 
H. Rozenbaum  : Ancien chef de clinique gynécologique à la faculté de Paris, président de l'Association française pour l'étude de la ménopause (AFEM)
15, rue Daru, 75008 Paris, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

La ménopause résulte de l'arrêt des sécrétions ovariennes consécutif à l'épuisement du capital folliculaire. Un certain nombre de troubles peuvent en découler : troubles vasomoteurs, atrophie cutanéomuqueuse, perte osseuse et risque d'ostéoporose. Le rôle de la carence estrogénique dans l'apparition des affections cardiovasculaires et de la maladie d'Alzheimer est probable mais discuté. La publication d'études d'intervention sur les effets du traitement hormonal substitutif (THS), au premier rang desquelles l'étude américaine Women Health Initiative Study (WHI), a fait réévaluer les effets de celui-ci : l'effet préventif du THS vis-à-vis de l'ostéoporose reste admis, mais celui-ci n'est plus proposé en prévention du risque cardiovasculaire, en raison de la légère augmentation de ce risque observée lors de l'étude WHI ; une augmentation du risque de cancer du sein a été observée lors de plusieurs études récentes. Toutefois, il convient d'observer que les études américaines, et plus particulièrement l'étude WHI, a concerné des femmes relativement âgées et traitées avec des hormones différentes de celles utilisées en France. Ainsi, lors de l'étude de cohorte française E3N, il n'a pas été observé d'augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes traitées par estradiol + progestérone ou dydrogestérone. D'autre part, l'éventualité d'un effet bénéfique d'un THS commencé dès la ménopause constitue actuellement une hypothèse de travail (théorie de la fenêtre d'intervention).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Estrogènes, Progestérone, Progestatifs, Ostéoporose, Cancer de l'endomètre, Cancer du sein, Athérosclérose, Maladie d'Alzheimer, Traitement hormonal substitutif


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Gynécomasties
  • A.-G. Decoux-Poullot, B. Chignon-Sicard, K. Hufschmidt, N. Chevalier
| Article suivant Article suivant
  • Néoplasie endocrinienne multiple de type 1
  • P. Chanson, A. Murat, G. Cadiot, A. Calender

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.