Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le myxome odontogénique : étude de quatre cas et revue de la littérature - 07/07/10

Doi : 10.1016/j.annpat.2010.03.002 
Jihène Kourda-Boujemâa a, , Faten Farah-Klibi a, Soumaya Rammeh a, Ali Adouani b, Rachida Zermani a, Sarrah Ben Jilani-Baltagi a
a Service d’anatomie et de cytologie pathologique, hôpital Charles-Nicolle, boulevard du 9-Avril-1938, 1006 Tunis, Tunisie 
b Service de chirurgie maxillofaciale, hôpital Charles-Nicolle, boulevard du 9-Avril-1938, 1006 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Le myxome odontogène est une tumeur bénigne rare représentant moins de 0,5 % des tumeurs osseuses et seulement 3 à 6 % des tumeurs odontogènes. Les auteurs rapportent quatre observations de myxome et procèdent à une revue de la littérature concernant les aspects épidémiologiques, radiologiques, anatomopathologiques, thérapeutiques et évolutifs de cette tumeur.

Méthodes

Nous rapportons quatre cas de myxome odontogène recensés sur une période de 23 ans.

Résultats

Il s’agissait de deux hommes et deux femmes dont l’âge variait de 19 à 38 ans. Trois tumeurs étaient de localisation mandibulaire et une maxillaire. Les explorations radiologiques ont montré dans les quatre observations un processus expansif ostéolytique, multikystique. L’examen microscopique des quatre tumeurs présentait le même aspect histologique fait de cellules fusiformes et étoilées non mitotiques au sein d’une trame mucoïde alcalinophile abondante, confirmant ainsi le diagnostic de myxome. Les quatre patients ont eu un traitement conservateur et aucun n’a présenté de récidive après un recul de deux à huit ans.

Conclusion

Le myxome odontogène est une tumeur bénigne rare, nécessitant une confrontation des aspects anatomocliniques. Le diagnostic de certitude est anatomopathologique devant faire éliminer toutes les autres tumeurs à composante myxoïde notamment les sarcomes. Le traitement doit être radical reposant sur la chirurgie et une surveillance régulière est indiquée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

Odontogenic myxoma is an uncommon tumor that represent less than 0,5% of all bone tumors and only 3 to 6% of odontogenic tumors. The aim of this article was to catalogue the clinical cases diagnosed microscopically as odontogenic myxoma and to describe their clinical and radiographic characteristics, comparing these to the data found in the current literature.

Design

Histological and immunocytochemical examinations were performed on odontogenic myxomas from four Tunisian patients in a period of 23 years.

Results

In the present series, two were male and two female. The age at diagnosis ranged from 19 to 38 years. Three tumors involved the mandible and one occurred in the maxilla. In all cases with radiographic records, lesions presented with a multilocular and osteolytic appearance. Histologically, odontogenic myxomas were mainly composed of spindled or stellate-shaped cells in a mucoid-rich intercellular and alcian blue positive matrix. All cases were treated by tumor-enucleation. There was no evidence of recurrence after 2 to 8 years.

Conclusion

Clinical and radiological aspects of odontogenic myxomas are not conclusive; a histopathological examination of the lesion is mandatory in order to make the right diagnosis. Because of its high rate of recurrence, surgical treatment through bone resection is the most indicated treatment modality, and the patient must be followed-up closely for years.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Myxome, Mandibule, Tumeur odontogénique, Anatomie pathologique

Keywords : Myxoma, Mandible, Odontogenic tumor, Pathology


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 3

P. 168-175 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pédagogie et originalité
  • Jean-Christophe Sabourin, J.-C. Fournet
| Article suivant Article suivant
  • Les difficultés diagnostiques liées aux Polyomavirus en cytologie urinaire
  • Monique Courtade-Saïdi, Jacqueline Aziza, Laetitia Collin, Dominique d’Aure

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.