Médecine

Paramédical

Autres domaines


Incontinences urinaires et anales post-obstétricales : facteurs de risque et prévention - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2004.02.020 

O.  Dupuis a * ,  P.  Madelenat b ,  R.-C.  Rudigoz a *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Réaliser une revue de la littérature concernant les risques et la prévention des incontinences urinaire et anale survenant après un accouchement.

Méthode. - Une revue de la littérature internationale a été effectuée entre 1999 et 2003 en utilisant le site de la National Library of Medicine et les mots clés : « fecal incontinence and delivery » et « urinary incontinence and delivery ».

Résultats. - Cinq cent un articles concernent ce sujet. La plupart sont des études rétrospectives, dont deux concernent des registres régionaux ou nationaux de très grande taille. Ces deux études analysent 2 886 126 accouchements et ont démontré que les principaux facteurs de risque de déchirure périnéale sont : la primiparité, le poids du nouveau-né, les présentations postérieures, la prolongation de la deuxième phase du travail et les extractions instrumentales. Les autres études ont démontré que des taux d'épisiotomie supérieurs à 30 % n'ont pas d'impact bénéfique en terme périnéal ; l'épisiotomie médiane est délétère et multiplie par 2 à 22 le risque de périnée complet. Seules six études contrôlées randomisées ont été publiées. Elles concluent au bénéfice de la kinésithérapie périnéale pratiquée pendant la grossesse (diminution du risque d'incontinence urinaire à trois mois de 32 à 20 %, p < 0,18) ; au bénéfice modéré de la césarienne programmée sur le risque d'incontinence urinaire (diminution du risque d'incontinence urinaire de 7 à 4 %, RR : 0,62, IC 95 % [0,41-0,93]) et à l'absence d'effet bénéfique de la césarienne programmée sur le risque d'incontinence anale. Enfin la seule étude contrôlée randomisée publiée à ce jour sur les techniques de réfection périnéale conclut à l'absence de différence significative entre la technique « end-to-end » par rapport à la technique d'« overlap ».

Conclusion. - Les facteurs de risque des lésions périnéales, aujourd'hui bien connus, rendent nécessaire la réalisation d'études, contrôlées et randomisées « interventionnelles » qui permettront de choisir les meilleures techniques de prévention et de réparation du périnée.

Mots clés  : Incontinence anale ; Incontinence urinaire ; Périnée complet ; Techniques chirurgicales ; Épisiotomie.

Abstract

Objective. - This study was undertaken to review the available data on urinary and fecal incontinence and theirs association with maternal as well as fetal per partum characteristics.

Method. - A Pubmed (Medline®) search performed between 1999 and 2003 using “urinary incontinence and delivery” and “fecal incontinence and delivery” identified 501 relevant papers. Most of them are retrospective analyses whereas few are randomized controlled trials (RCT).

Results. - Two studies performed with computer-stored databases analyzed the risk factors of incontinence among 2 886 126 deliveries. Primiparity, birthweight over 4000 g and all types of assisted vaginal deliveries significantly increased the risk of anal sphincter damage. Results concerning the effect of episiotomy are conflicting. Controlled randomized trials have shown that pelvic floor muscle training during pregnancy as well as planned cesarean section significantly and moderately decrease the risk of urinary incontinence. The only RCT available has shown that planned cesarean section did not reduce significantly incontinence of flatus. Finally the only trial that compare surgical techniques used to repair the anal sphincter did not show any significant difference.

Conclusion. - Risk factors for anal sphincter damage during delivery are well known. RCT focusing on how to prevent and how to cure fecal as well as urinary incontinence are urgently needed.

Mots clés  : Fecal incontinence ; Urinary incontinence ; Obstetric anal sphincter injury ; Surgical techniques ; Episiotomy.

Plan



© 2004  Publié par Elsevier Masson SAS.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 6

P. 540-548 - juin 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Processus d'attachement et du « fonctionnement » de l'enfant : nouvelle approche
  • H. Montagner
| Article suivant Article suivant
  • Y a-t-il un dépistage biologique de référence du diabète gestationnel ?
  • J. Lepercq

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.