Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Aluminium - 01/01/04

[16-002-A-10]
C. Gourier-Fréry : (Médecin épidémiologiste) 
N. Fréry : (Pharmacienne épidémiologiste, Docteur en statistique et santé)
Institut de Veille Sanitaire, département santé-environnement, 12, rue du-Val-d'Osne, 94415  Saint-Maurice cedex France

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'aluminium est le troisième élément constitutif de l'écorce terrestre et l'élément métallique le plus abondant. Présent dans tous les milieux environnementaux sous forme de sels et d'oxydes, ses propriétés physico-chimiques en font également un métal très utilisé pour des applications diverses : bâtiment, transports, emballage, agroalimentaire, ustensiles de cuisine, pharmacie, chirurgie, cosmétologie, traitement des eaux d'alimentation. Le dosage de l'aluminium est délicat et même si sa toxicité est influencée par la spéciation, seul l'aluminium total est habituellement dosé dans les matrices environnementales et biologiques. Quelle que soit la voie d'exposition, l'absorption de l'aluminium est faible (inférieure à 1 % pour les voies orale et cutanée, jusqu'à 3 % pour la voie respiratoire). L'exposition humaine est essentiellement alimentaire, avec moins de 5 % des apports qui proviennent de l'eau potable en France. Les déodorants/antiperspirants peuvent également constituer une source non négligeable d'apport en aluminium. Les populations les plus exposées restent actuellement les patients dialysés, les consommateurs d'antiacides au long cours, et les professionnels de l'aluminium. Les effets toxiques de l'aluminium, révélés lors de fortes expositions chroniques, sont essentiellement neurologiques (encéphalopathie, perturbations des fonctions psychomotrices), osseux (ostéomalacie) et hématologiques (anémie microcytaire). L'aluminium est responsable également de réactions immunologiques et allergiques. D'autres effets suspectés n'ont pas été confirmés, il s'agit en particulier de la maladie d'Alzheimer.



Mots-clés : Aluminium, Eau de consommation humaine, Antiacides gastriques, Vaccins, Dialyse, Encéphalopathie, Démence, Trouble neurologique, Ostéomalacie, Anémie microcytaire, Myofasciite à macrophage

Plan



© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Toxicochimie et écotoxicochimie des xénobiotiques minéraux et organominéraux : importance de la spéciation
  • A. Picot, N. Proust
| Article suivant Article suivant
  • Myofasciite à macrophages et syndrome des adjuvants : état des connaissances
  • R.-K. Gherardi, G. Crépeaux, F.-J. Authier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.