Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Répercussions des fluctuations de la pollution atmosphérique chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive - 19/10/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.04.009 
N. Amiot, J. Tillon, C. Viacroze, H. Aouine, J.-F. Muir
UPRES EA 3830, IFR MP 23, unité de soins intensifs respiratoires, service de pneumologie et soins intensifs, CHU de Rouen, institut hospitalo-universitaire de recherche bio-médicale, université de Rouen, 76031 Rouen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les fluctuations de la pollution atmosphérique sont responsables d’une morbimortalité importante chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

État des connaissances

Les études épidémiologiques mettent en évidence un net accroissement du taux de mortalité et du nombre d’hospitalisations chez les patients BPCO pour des augmentations relativement faibles des taux de pollution. Les études in vitro et in vivo décrivent un rôle pro-inflammatoire et une toxicité oxydative dus aux particules atmosphériques responsables d’altérations morphologiques et fonctionnelles de l’épithélium respiratoire et du système immunitaire. La présence d’un excès de particules en suspension, d’ozone, de NO2, de SO2 et de CO est en effet directement corrélée au nombre de décompensations respiratoires. Les mécanismes impliqués sont complexes, variables en fonction des différents polluants, des variations climatiques et de la susceptibilité interindividuelle.

Perspectives

D’autres études expérimentales sont nécessaires pour préciser nos connaissances fondamentales, en parallèle avec un renforcement de la surveillance de la qualité de l’air pour réduire les complications respiratoires à court terme.

Conclusion

Les conséquences importantes de la fluctuation de la pollution atmosphérique sur les exacerbations et donc sur la morbimortalité des patients atteints de BPCO confortent l’importance d’une prise en charge préventive environnementale en matière de santé publique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Fluctuations in atmospheric pollution are responsible for an important morbidity and mortality in the patients suffering from chronic obstructive pulmonary disease (COPD).

Background

Epidemiological studies show a significant increase in the mortality and hospitalization rates in COPD patients in relation to moderate increases in atmospheric pollution. In vitro and in vivo studies demonstrate a pro-inflammatory role and an oxidative toxicity of atmospheric particles and secondary morphological and functional changes in the respiratory epithelium and the immune system. An excess of particulate matter, ozone, NO2, SO2 and CO is directly correlated to the number of episodes of acute respiratory failure in different countries all over the world. The mechanisms implicated are complex and variable, dependent on the different pollutant agents, climatic variations and inter-individual susceptibility.

Viewpoint

Further experimental studies are necessary in order to clarify our fundamental understanding and, alongside better control of air quality, to reduce short-term respiratory complications.

Conclusion

The consequences of atmospheric pollution fluctuations on the exacerbation rate and therefore on the morbidity and mortality of patients with COPD emphasize the importance of preventive environmental management in the field of public health.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pollution atmosphérique, BPCO, Exacerbation, Particules, Ozone

Keywords : Atmospheric pollution, COPD, Exacerbation, Particulate matter, Ozone


Plan


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 8

P. 907-912 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bronchoconstriction induite par l’exercice sans asthme associé chez l’athlète : physiopathologie, diagnostic et prise en charge spécifique
  • M. Poussel, B. Chenuel
| Article suivant Article suivant
  • Relation entre allergènes de l’environnement intérieur, sensibilisation et symptômes de rhinite et asthme allergiques
  • A. Casset, J.-J. Braun

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.