Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Repenser la prise en charge des néoplasies intraépithéliales du col de l’utérus : proposition d’une méthode d’évaluation du risque et d’aide à la décision thérapeutique - 28/10/10

Doi : 10.1016/j.jgyn.2010.08.002 
J.-L. Mergui a, , X. Carcopino b, J. Marchetta c, J. Gondry d, L. Boubli b
a Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, Hôpital Tenon, 4, rue de la chine, 75020 Paris, France 
b Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Nord, chemin des Bourrely, 13915 cedex 20, Marseille, France 
c Service de gynécologie-obstétrique, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 09, France 
d Service de gynécologie-obstétrique, CHU d’Amiens, 124, rue Camille-Desmoulins, 80054 Amiens cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La connaissance de l’histoire naturelle des néoplasies intraépithéliales cervicales (CIN) et de la morbidité des différents traitements ainsi que le recul de l’âge moyen de la première grossesse imposent une réflexion sur la prise en charge de ces patientes. Parce qu’aucun traitement n’a fait la preuve de sa supériorité thérapeutique, le choix du traitement d’une CIN ne peut pas être dicté par ce critère, mais par la mise en balance des avantages et inconvénients de chaque technique avec l’âge de la patiente, son désir de grossesse ainsi que la sévérité de la CIN, son potentiel évolutif naturel et le risque d’en avoir initialement sous-évalué la sévérité. Nous proposons une « méthode d’évaluation de risque et d’aide à la décision thérapeutique » reposant sur cinq critères : l’impression colposcopique, le type de jonction pavimento-cylindrique, l’étendue de la zone de transformation atypique, l’âge de la patiente et la concordance des résultats de la cytologie et de d’histologie. Chacun de ces cinq critères serait gradé de 1 à 3 en fonction de leur sévérité. La présence d’un seul critère de grade 3 ou de deux critères de grade 2 imposerait un traitement d’exérèse, a priori par résection à l’anse, permettant d’obtenir l’analyse histologique de la pièce d’exérèse. Un traitement destructeur ou une simple surveillance ne pourrait être envisagé que s’il n’existe qu’un seul critère de grade 2 ou si les cinq critères sont de grade 1. Cette méthode d’évaluation reste une proposition et doit faire l’objet d’une évaluation prospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Recent improve in the understanding of the natural progression of cervical intraepithelial neoplasia (CIN) and in the knowledge of treatments pregnancy related morbidity in addition with progression in mean age of first pregnancy brings out the need to rethink CIN management. Efficient tools are therefore needed to optimize therapeutic indications and destructive techniques have to be reconsidered. Because there is no superior technique for treating CIN in terms of treatment failure, the choice of a treatment method will not depend on this criteria but on the overall consideration of its characteristics, advantages and limitations put in balance with age of women, plan of pregnancy as well as CIN severity, risk of progression and of microinvasion misdiagnosis. The use of a “risk assessment method” based on five criteria: colposcopic impression, transformation zone type and size, age and agreement between cytology and histology would allow for proper evaluation of the risk of microinvasion misdiagnosis. Depending on their severity, each of these five criteria would be graded from 1 to 3. The presence of at least one grade 3 criteria would warrant the need for excisional treatment, preferably large loop excision of the transformation zone, allowing for histological analysis and reliable diagnosis. Ablative technique could be reasonably considered for only one grade 2 criteria or if all criteria are grade 1, reflecting good prognosis. Such risk assessment method requires to be prospectively evaluated.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Néoplasie intraépithéliale du col de l’utérus, Traitement, Résection à l’anse, Micro-invasion, Colposcopie

Keywords : Cervical intraepithelial neoplasia, Treatment, Large loop excision of the transformation zone, Microinvasion, Colposcopy


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 7

P. 520-528 - novembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vers une reconnaissance de l’utilisation des implants prothétiques par voie vaginale : un nouveau pas ?
  • B. Jacquetin
| Article suivant Article suivant
  • Transplantation hépatique et grossesse
  • A.-C. Goarin, L. Homer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.