Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégie diagnostique devant la découverte d’une hypogammaglobulinemie en rhumatologie - 08/03/11

Doi : 10.1016/j.rhum.2010.08.005 
Maxime Samson a, b, Sylvain Audia a, b, Daniela Lakomy b, c, Bernard Bonnotte a, b, Christian Tavernier d, Paul Ornetti d, , e
a Department of Internal Medicine and Clinical Immunology, Dijon University Hospital, 21079 Dijon, France 
b CR INSERM U866, Lipids Nutrition Cancer, 21000 Dijon, France 
c Laboratory of Immunology, Dijon University Hospital, 21079 Dijon, France 
d Department of Rheumatology, hôpital Général, Dijon University Hospital, 3, rue du Faubourg-Raines, 21079 Dijon, France 
e INSERM U887, 21078 Dijon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La découverte d’une hypogammaglobulinémie qui se définit par un taux plasmatique d’immunoglobulines inférieur à 5g/L est rare en pratique clinique. Cependant, la prise en charge de patients immunodéprimés en milieu rhumatologique, via parfois l’utilisation de traitements immunosuppresseurs comme les anti-CD20 dans le cadre des rhumatismes inflammatoires chroniques, augmente le risque d’y être confronté. De découverte parfois fortuite, l’hypogammaglobulinémie ne doit jamais être négligée et impose une enquête étiologique rigoureuse. Chez l’adulte, la démarche diagnostique doit dans un premier temps éliminer une cause secondaire, et en particulier une hémopathie lymphoïde ou une origine médicamenteuse (immunosuppresseurs, antiépileptiques). Une fuite digestive (entéropathie exsudative) ou rénale (syndrome néphrotique) est aussi possible. Plus rarement, il s’agit d’un authentique déficit immunitaire primitif (DIP) découvert à l’âge adulte : un déficit immunitaire commun variable (DICV), le plus commun des DIP, touchant l’adulte jeune entre 20 et 30 ans et qui peut parfois être responsable de manifestations articulaires très proches de la polyarthrite rhumatoïde, ou un syndrome de Good associant hypogammaglobulinémie, thymome et infections récidivantes vers l’âge de 40 ans. Dans la majorité des cas, après contrôle de la persistance de l’hypogammaglobulinémie, un bilan biologique de débrouillage associé à un scanner thoraco-abdomino-pelvien permettront d’orienter le diagnostic, avant le recours à un avis spécialisé en fonction de l’orientation obtenue. À cet effet, un arbre diagnostique sera proposé dans cette revue pour guider le clinicien dans sa démarche diagnostique face à la découverte d’une hypogammaglobulinémie chez un adulte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypogammaglobulinémie, Rhumatismes inflammatoires, Déficit immunitaire primitif, Diagnostic, Étiologies


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine. (doi:10.1016/j.jbspin.2010.09.016).


© 2010  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 2

P. 122-127 - mars 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place des tests à l’interféron (IGRAs) dans le dépistage de la tuberculose latente (TBL) avant prescription d’agents anti-TNF : le point
  • Huguette Lioté, Frédéric Lioté
| Article suivant Article suivant
  • Vitamine D et inflammation
  • Xavier Guillot, Luca Semerano, Nathalie Saidenberg-Kermanac’h, Géraldine Falgarone, Marie-Christophe Boissier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.