Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des exacerbations aiguës de fibrose pulmonaire idiopathique - 05/05/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.10.035 
J.-M. Naccache a, H. Mal b,
a Service de pneumologie, hôpital Avicenne, Bobigny, France 
b Service pneumologie B et transplantation pulmonaire, hôpital Bichat Claude-Bernard, 48, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’exacerbation aiguë (EA) de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est une aggravation aiguë de la FPI sans étiologie retrouvée.

État des connaissances

La FPI est la plus fréquente des pneumopathies interstitielles chroniques. Son profil évolutif est le plus souvent une aggravation progressive avec une médiane de survie d’environ trois ans. L’EA de FPI est actuellement reconnue comme une complication grave de la maladie. Elle se développe le plus souvent en moins d’un mois et se manifeste par une aggravation de la dyspnée avec apparition de nouvelles images radiologiques. Son diagnostic nécessite surtout d’éliminer toute cause de décompensation aiguë dont les principales sont l’embolie pulmonaire, l’infection bronchopulmonaire, l’insuffisance cardiaque gauche et le pneumothorax. Son traitement n’est pas codifié et, même si des succès thérapeutiques ont été rapportés, son pronostic est sombre. Pour les formes les plus graves, le recours à la ventilation mécanique est classiquement considéré comme inefficace, ce qui conduit souvent à une décision de non-transfert en réanimation. Cependant, cette position doit être remise en question car un accès rapide à la transplantation pulmonaire est maintenant possible dans plusieurs pays dont la France.

Conclusion

L’EA de FPI est une complication grave de la FPI dont la prise en charge optimale n’est pas encore codifiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Acute exacerbation of idiopathic pulmonary fibrosis (IPF) is defined by an acute worsening of the respiratory status without any identified cause.

State of the art

IPF is the most frequent type of chronic interstitial pneumonia. In general, its course is a progressive worsening with a median survival at 3years after diagnosis. Acute exacerbation is now recognized as a severe complication of IPF. It develops most often within less than 1 month and is characterized by a worsening of dyspnoea associated with the occurrence of new images on chest radiograph. Its diagnosis requires the exclusion of an identified cause for acute deterioration such as pulmonary embolism, bronchopulmonary infection, left heart failure or pneumothorax. The treatment of acute exacerbations of IPF is not well standardized and even though isolated cases of therapeutic success have been reported, its prognosis remains poor. In the most severe cases, mechanical ventilation is generally considered to be ineffective, thus leading most often to a conservative management strategy with no transfer to ICU. However, this attitude is now being questioned since it is now potentially possible to perform an urgent lung transplantation in some patients at least in several countries, including France.

Conclusion

Acute exacerbation of IPF is a severe complication of IPF, but its optimal management is not yet clearly defined.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pneumopathie interstitielle idiopathique, Fibrose pulmonaire idiopathique, Exacerbation aiguë, Pronostic, Transplantation pulmonaire

Keywords : Chronic interstitial pneumonia, Idiopathic pulmonary fibrosis, Acute exacerbation, Prognosis, Lung transplantation


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 517-528 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des complications aiguës sévères chez l’adulte mucoviscidosique
  • J. Chapron, B. Zuber, R. Kanaan, D. Hubert, N. Desmazes-Dufeu, J.-P. Mira, D. Dusser, P.-R. Burgel
| Article suivant Article suivant
  • Particularités de la tuberculose chez l’enfant
  • C. Delacourt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.