Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude rétrospective de 13 arthrodèses scaphocapitatum pour instabilité scapholunaire chronique - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.main.2005.01.004 
C. Chantelot a, b, , E. Becquet a, F. Leconte a, S. Lahoude-Chantelot a, G. Prodomme a, C. Fontaine a
a Service de chirurgie de la main et du membre supérieur, hôpital Roger-Salengro, CHRU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
b Service d'orthopédie B, hôpital Roger-Salengro, CHRU de Lille, 59037 Lille cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction. - La prise en charge des entorses chroniques de l'articulation scapholunaire est discutée. Nous avons opté pour la technique d'arthrodèse scaphocapitatum. Le but de cette étude était d'apprécier les résultats cliniques et radiographique de cette technique.

Matériel et méthode. - Entre 1997 et 2001, 13 arthrodèses ont été réalisées pour cette indication. Onze doubles vissages ont été réalisés, un vissage avec agrafe et un agrafage isolé. L'âge moyen des patients était de 40 ans. Il s'agissait de huit accidents de sport et de cinq accidents de travail. Le recul moyen était de 26 mois. Nous avons apprécié le résultat fonctionnel. Les radiographies du poignet ont permis de mesurer la hauteur du carpe et l'angle radiolunaire.

Résultats. - Nous avons constaté une perte de mobilité de 20 à 40 %. L'enraidissement semblait toucher surtout l'inclinaison radiale et la flexion. Un gain de force a été constaté (125 % en moyenne). Tous les patients sauf un avaient des douleurs résiduelles. Nous avons constaté trois pseudarthrodèses, ayant nécessité une reprise avec consolidation finale qui faisaient partie des mauvais résultats. La hauteur du carpe a été améliorée. L'angle radiolunaire moyen au recul était de 16°. Un seul poignet était resté en DISI.

Discussion et conclusion. - La mobilité du poignet a été diminuée par cette technique. Dans tous les cas l'abord dorsal du poignet provoque un enraidissement inévitable. L'inclinaison radiale était diminuée par l'arthrodèse intracarpienne. Cette arthrodèse permet de rétablir la hauteur du carpe et corrige partiellement le DISI. Devant la constatation de douleurs résiduelles, nous nous posons la question d'y associer au geste une dénervation totale du poignet.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The management of chronic instability of the scapholunate joint is controversial. We have opted for scaphocapitate arthrodesis in such cases. The aim of this study was to analyse the clinical and radiological results of this procedure. Between 1997 and 2001, 13 scaphocapitate arthrodesis were performed for this indication. Eleven using two screws, one using a single screw plus a staple, and one using a single staple alone. The average age of the patients was 40 years. There were 8 sport accidents and 5 work accidents. The average follow-up was 26 months. We analysed the functional results and measured the height of the carpus and the radio-lunar angle radiographically. We noticed a mobility loss of between 20 and 40%, especially for radial tilt and flexion. The grip strength was improved. All the patients except one have some residual pain. We noted three non-unions which required revision with eventual final consolidation. The height of the carpus was improved. The average radio-lunar angle at follow-up was 16°. Only one wrist remained in DISI. The mobility of the wrist was decreased by this procedure. In all these cases the dorsal approach to the wrist which we employed was bound to decrease the mobility. The radial tilt was decreased due to the partial arthrodesis. This procedure restore the height of the carpus and partially corrects the DISI. As we were not able to obtain a pain free wrist through our procedure, we raise the question as to whether a total neurectomy of the wrist should be performed at the same time.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Instabilité scapholunaire, Carpe, Arthrodèse partielle

Keywords : Scapholunate instability, Carpus, Limited arthrodesis, Scaphocapitate arthrodesis


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 2

P. 79-83 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anatomie chirurgicale de la face dorsale de la main et du poignet
  • C. Fontaine, G. Wavreille, C. Chantelot, G. Prodhomme
| Article suivant Article suivant
  • Étude rétrospective des résultats du traitement chirurgical de 21 pseudarthroses de l'humérus
  • C. Chantelot, S. Ferry, S. Lahoude-Chantelot, G. Prodomme, R. Guinand, C. Fontaine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.