Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Kystes des maxillaires - 01/01/06

[22-062-G-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0852(06)41356-2 
G. Sauveur a : Maître de conférence des Universités, praticien hospitalier, L. Ferkdadji b : Praticien hospitalier, E. Gilbert a : Assistant hospitalo-universitaire, M. Mesbah a, c,  : Assistant hospitalo-universitaire
a UFR d'Odontologie de Paris VII, 5, rue de Garancière, 75006 Paris, France 
b Laboratoire central d'anatomo-pathologie, Hôpital Robert-Debré, 75019 Paris, France 
c Laboratoire de biologie oro-faciale et pathologie Inserm U714, Centre de recherches biomédicales des cordeliers, 15-21, rue de l'École de Médecine, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les kystes des maxillaires sont des lésions intraosseuses, odontogéniques et non odontogéniques, possédant une structure histologique particulière caractérisée par la présence d'une enveloppe épithéliale, kératinisée ou non, et un contenu liquide, semi-liquide ou solide. Ces lésions ne sont pas toujours faciles à diagnostiquer. En effet, cliniquement les signes évocateurs, en dehors de l'absence de douleur, apparaissent lorsque les lésions ont atteint un volume important, à un stade d'extériorisation, et lorsqu'elles modifient la symétrie du visage et/ou des maxillaires, accompagnant souvent des troubles de l'occlusion liés à des déplacements dentaires. La radiographie est l'examen d'investigation de base pour les dépister, de façon le plus souvent fortuite. L'accessibilité et la grande fiabilité des procédés d'imagerie actuels permettent de mieux les identifier, malgré les risques d'erreur liés à la variété et à la diversité des lésions. L'anatomopathologie reste l'examen incontournable pour confirmer un diagnostic postopératoire et prévoir, le cas échéant, un suivi pour les cas suspects, en accord avec le principe de précaution. Sur le plan du traitement, la chirurgie reste de règle. Néanmoins, parfois un traitement endodontique rigoureux permet la guérison de la lésion, à lui seul ou associé à la chirurgie. Celui-ci va permettre la conservation de la dent causale, avec une surveillance régulière jusqu'à guérison complète avérée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Kyste épithélial, Kyste gingival, Kyste parodontal, Kyste glandulaire, Kyste sialo-odontogène, Kyste d'éruption, Kyste folliculaire, Kyste primordial, Kératokyste odontogénique, Kyste inflammatoire, Kyste radiculaire, Kyste apical, Kyste nasopalatin, Kyste nasolabial, Kyste glomérulomaxillaire, Kyste non épithélial, Kyste osseux solitaire, Kyste anévrismal

Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Tumeurs odontogéniques
  • Estelle Favre-Dauvergne, Michèle Auriol, Yves Le Charpentier
| Article suivant Article suivant
  • Tumeurs et pseudotumeurs non odontogènes bénignes des maxillaires
  • A. Brygo, X. Leroy, J.-M. Maes, J. Ferri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.