Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hypogonadisme masculin - 07/02/07

[3-0711]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(06)41290-4 
J. Young
Service d'endocrinologie et des maladies de la reproduction, Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Hôpital de Bicêtre, 94275 Le Kremlin Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'hypogonadisme chez l'homme est traditionnellement défini comme l'ensemble des signes fonctionnels et physiques en rapport avec une carence en androgènes testiculaires. À cette définition clinique s'ajoute une définition hormonale qui est celle d'une baisse de la testostérone circulante. Rigoureusement un sujet est considéré comme hypogonadique si la concentration plasmatique de testostérone totale est en dessous de deux déviations standards par rapport à la moyenne de sujets normaux d'une tranche d'âge donnée. Le plus souvent le diagnostic est assez facile devant l'existence d'une baisse significative de la testostérone totale. Dans ces cas, le dosage des gonadotrophines LH et FSH permet de rattacher la défaillance testiculaire à une anomalie hypothalamohypophysaire lorsque ces hormones hypophysaires sont basses (hypogonadisme hypogonadotrophique ou déficit gonadotrope) où à une maladie primitivement gonadique lorsqu'elles sont élevées. L'utilisation des dosages de testostérone libre doit être proscrite car elle conduit à une sous-estimation constante de la testostérone circulante. Enfin, l'existence d'un hypogonadisme réel chez l'homme âgé est toujours un sujet de controverse en l'absence d'une définition claire. Chez ces patients l'androgénothérapie n'est pas justifiée compte tenu d'une efficacité contestable et de l'absence d'études ayant montré une innocuité à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypogonadisme, Puberté, Testostérone, Kallmann, Klinefelter, GnRH, Gonadotrophine, Andropause

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Induction de l'ovulation
  • S. Eskenazi, T. Le Poulennec, S. Christin-Maitre
| Article suivant Article suivant
  • Diminution de la sécrétion surrénalienne de DHEA avec l'âge : adrénopause ?
  • Jacques Young, Gilbert Schaison

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.