Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traumatisme anal chez la parturiente - 15/05/07

[196-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(07)45452-4 
L. Abramowitz
Unité de proctologie médico-chirurgicale, Hôpital Bichat-Claude-Bernard, 46, rue Henri-Huchard, 75877 Parix cedex 18, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Gynécologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

L'incontinence anale est un symptôme tabou qui le restera si on n'aborde pas franchement le sujet avec nos patientes. L'accouchement par voie basse peut occasionner une incontinence anale dans 10 à 15 % des cas. Elle porte le plus souvent sur les gaz et s'améliore avec le temps ou la rééducation. Cependant, ces accouchements difficiles sont l'une des principales causes d'affaiblissement du périnée qui sont responsables de l'incontinence anale des femmes d'âge mûr. L'incontinence anale du post-partum est secondaire à une rupture des sphincters externe et/ou interne de l'anus ou à une lésion du nerf honteux interne (qui commande le sphincter externe). Les principaux facteurs de risque sont la déchirure du périnée, les forceps, le premier et le deuxième accouchement et une épisiotomie trop médiane. Lorsque l'incontinence anale persiste au-delà de 6 mois, il est nécessaire de l'explorer (manométrie anorectale et échographie endoanale) en vue d'une prise en charge thérapeutique (rééducation anale et parfois sphinctéroraphie). Enfin, il est parfois légitime de discuter l'indication d'un accouchement par césarienne en vue de préserver l'anus. Les thromboses hémorroïdaires externes (THE) et la fissure anale (FA) sont deux sources de douleurs anales fréquentes et parfois très intenses chez la parturiente. La FA survient chez 1 à 2 % des femmes durant la grossesse et dans 9 à 15 % des cas après un accouchement. La constipation terminale semble être le principal facteur de risque. La THE est observée chez 8 % des femmes enceintes et chez une femme sur cinq dans le post-partum immédiat. La constipation terminale joue également un rôle prépondérant, de même qu'un accouchement difficile. Le traitement de ces deux pathologies repose essentiellement sur une régularisation du transit associée à des topiques locaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Incontinence anale, Accouchement, Fissure anale, Thrombose hémorroïdaire externe, Grossesse, Prévention

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.