Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hyperclarté nucale à caryotype normal - 25/06/07

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2007.03.012 
M.-V. Senat a, b, c, , R. Frydman a, b, d
a Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, hôpital Antoine-Béclère, APHP, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart cedex, France 
b Université Paris-Sud, UMR-S 782, 92140 Clamart cedex, France 
c Service d'épidémiologie, démographie et sciences sociales, Inserm U 822, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 
d Service d'endocrinologie et génétique de la reproduction et du développement, Inserm U 782, 92140 Clamart cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La mesure de clarté nucale au cours de l'échographie du premier trimestre entre 11 et 14 semaines d'aménorrhée (SA) est aujourd'hui bien identifiée comme marqueur d'anomalies chromosomiques et particulièrement de trisomie 21. En l'absence d'anomalie chromosomique, une augmentation de la clarté nucale supérieure ou égale au 95e percentile est associée à une prévalence élevée de cardiopathies et d'anomalies morphologiques variées, dont certaines peuvent être diagnostiquées lors de l'échographie du deuxième trimestre. Lorsque la clarté nucale est supérieure ou égale au 99e percentile, ce qui représente une mesure de clarté nucale de 3,5 mm environ pour tout âge gestationnel, il existe un risque d'issue de grossesse défavorable et ce risque est exponentiel avec l'augmentation de mesure de la clarté nucale. Cependant, lorsque l'échographie morphologique de 18 et 22 SA est normale avec résolution de l'hyperclarté nucale, parmi les enfants nés vivants, il n'existe pas d'association entre l'épaisseur de la clarté nucale et le développement des enfants à l'âge de deux ans, évalué par un examen clinique et le score d'ASQ, ceci en comparaison avec un groupe témoin. En conclusion, lors des entretiens prénatals nous pouvons dire aux parents que lorsque le caryotype est normal et que l'échographie morphologique est normale avec résolution de l'hyperclarté nucale, le pronostic psychomoteur à deux ans des enfants ayant présenté une hyperclarté nucale in utero est le même que celui des enfants issus de la population générale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Nuchal translucency (NT) measurement in first trimester screening between 11 and 14 weeks' gestation has now been clearly identified as a marker for aneuploidies and in particular for trisomy 21. Even in the absence of aneuploidy increased fetal nuchal translucency has been shown to be a marker for fetal heart malformations and numerous other fetal defects and genetic syndromes when the measure is95th centile which is around 3,5 mm for each gestational age. Fetuses with NT thickness above the 99th centile and normal karyotype have a high risk of adverse prenatal outcome and this increase in risk is exponential as the nuchal translucency measurement increases. However, among children born alive with normal ultrasound at 22 weeks of gestation, there was no significant association between NT thickness and development at 2 years as assessed by clinical examination and ASQ scores, when with a control population. Counselling should emphasize that when the karyotype is normal and no fetal structural malformation was missed prenatally following resolution of nuchal thickening, the prognosis is not impaired at the age of 2.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hyperclarté nucale, Caryotype normal, Issue de grossesse, Devenir des enfants à long terme

Keywords : Increased nuchal translucency, Normal karyotype, Pregnancy outcome, Long-term follow-up


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 6

P. 507-515 - juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic préimplantatoire : considérations d'ordre éthique
  • E. Azria, G. Grangé
| Article suivant Article suivant
  • Biopsie du ganglion sentinelle dans le cancer du col de l'utérus : état de l'art en 2007
  • E. Barranger, A. Bricou, O. Morel, C. Coutant, Y. Delpech, S. Uzan, E. Daraï

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.