Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Indications, efficacité et tolérance de la méthadone sur les douleurs cancéreuses : expérience de l’équipe du CETD de l’IGR en 2008 - 18/10/11

Doi : 10.1016/j.douler.2011.07.003 
Sophie Laurent a, , Marion Brugirard b, Sabine Voisin-Saltiel c, Sarah Dauchy d
a Centre d’évaluation et de traitement de la douleur de l’adulte et de l’enfant, institut Gustave-Roussy, 114, rue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif cedex, France 
b Service d’oncologie médicale, hôpital Saint-Antoine, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
c Équipe mobile d’accompagnement et de soins palliatifs, institut Gustave-Roussy, 114, rue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif cedex, France 
d Département interdisciplinaire de soins de support aux patients en onco-hématologie, institut Gustave-Roussy, 114, rue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En France la méthadone a l’AMM pour le traitement de substitution des pharmacodépendances majeures aux opiacés, mais de nombreuses études montrent son intérêt en douleur cancéreuse. Son action sur la composante neuropathique est peu étudiée. L’objectif de cette étude est d’analyser les circonstances, indications et résultats de l’instauration d’un traitement par méthadone chez des patients cancéreux atteints de douleurs rebelles. On procède à l’analyse rétrospective des dossiers de 19 patients hospitalisés à l’IGR en 2008 qui ont reçu de la méthadone. L’âge moyen des patients est 53ans. Il s’agit de 13 femmes pour six hommes, 16 ont un cancer évolutif, et tous ont des douleurs décrites comme mixtes ou neuropathiques. Dix-huit patients sur 19 avaient un co-antalgique au moment de la rotation, 13 sur 19 avaient eu au moins deux opioïdes différents dans le dernier trimestre. L’indication de la mise sous méthadone est surtout une douleur insuffisamment contrôlée par le traitement en cours. La dose quotidienne EMO avant rotation était en moyenne de 357mg (40–1008). La dose titrée de méthadone était en moyenne de 57mg (15–120) à 7jours (n=19). Dix-sept patients à J7 (n=19) et 15 à j28 (n=16) ont eu une douleur contrôlée (EVA<à 3). Les causes d’arrêt ultérieur de la méthadone ont été l’impossibilité de voie orale (n=5), la non disponibilité de la molécule (n=2), l’inefficacité (n=1). La méthadone apparaît être une bonne alternative pour les douleurs cancéreuses rebelles mixtes ou neuropathiques lorsque la rotation est réalisée et indiquée par une équipe expérimentée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In France the use of methadone is merely authorized for addicted patients, despite its efficacy proven in clinical studies on cancer pain. More studies are needed to base its efficacy on neuropathic component of pain. We retrospectively study indications, efficacy, and tolerance of methadone in patients suffering from refractory cancer pain in our clinical practice. Mean age is 53years old, 13 are women and six men, 16 had progressive disease, and all referred pain as mixed or neuropathic. Eighteen out of 19 had antidepressant or antiepileptic drugs associated with opioids, 13 out of 19 had at least two opioids in the last three months. Methadone was proposed mainly because of unrelieved pain by current therapies. The average dose of oral daily morphine prior to rotation was 357mg (40–1008). The titrated dose of methadone on day 7 (n=19) was 57mg (15–120). Seventeen patients on day 7 (n=19) and 15 on day 28 (n=16) had an average pain<3 on VAS. Reasons for withdrawal of methadone were impossibility of oral intake (n=5), unavailability of methadone at home (n=2), or inefficiency (n=1). Methadone seems a good option for refractory neuropathic cancer pain, when done by an experienced team.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur, Cancer, Méthadone, Neuropathique, Rotation d’opioïdes

Keywords : Pain, Cancer, Methadone, Neuropathic, Opioid rotation


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 12 - N° 5

P. 242-248 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Douleurs neuropathiques périphériques non diabétiques
  • Valéria Martinez
| Article suivant Article suivant
  • Les antiépileptiques dans le traitement des affections douloureuses rhumatologiques. Recommandations établies à partir d’une revue de la littérature basée sur des preuves et l’opinion d’experts
  • Pascale Vergne-Salle, Othmane Mejjad, Rose-Marie Javier, Emmanuel Maheu, Michèle Fallut, Jacques Glowinski, Philippe Bertin, pour le Cercle d’étude de la douleur en rhumatologie (CEDR), section de la Société française de rhumatologie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.