Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hepatitis B virus infection and pregnancy - 18/10/11

Doi : 10.1016/j.clinre.2011.03.013 
Stanislas Pol , Marion Corouge, Hélène Fontaine
Inserm U-1016, unité d’hépatologie, université Paris Descartes, AP–HP, hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Corresponding author. Tel.: +33 1 58 41 30 00; fax: +33 1 58 41 30 15.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Pregnancy only mildly affects that natural progression of acute and chronic infection by the hepatitis B virus (HBV) but it does bring to light three important questions. Mother to child (vertical) transmission risk is best prevented by mandatory HBs antigen testing in all pregnant women in their second trimester and by systemic serovaccination of newborns of infected mothers. In mothers with high viral load, vertical infection in utero could be prevented by lamivudine, telbivudine or tenofovir treatment. Invasive obstetric or gynecological procedures (such as amniocentesis, forceps, etc.) do not seem to increase the risk of vertical infection. Breastfeeding is not contraindicated in maternal HBV infection after serovaccination of the newborn. This holds true for mothers on active treatment with tenofovir which is not absorbed into breast milk. When it comes to managing active antiviral treatment, in absence of virosuppression with lamivudine, tenofovir remains a logical step-up treatment; in absence of virosuppression with adefovir, tenofovir also remains a logical step-up choice as do tenofovir/emtricitabine combinations or lamivudine in absence of preexisting resistance which may have been induced during combination treatment of adefovir and lamivudine. In cases of effective virosuppression with treatment by analogues, lamivudine should be continued and entecavir should eventually be replaced by lamivudine, telbivudine or tenofovir; adefovir should be replaced by tenofovir or lamivudine in absence of resistance (which would require tenofovir therapy) or adefovir which would restrict lamivudine therapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 10

P. 618-622 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Epidemiology of liver failure
  • Philippe Ichai, Didier Samuel
| Article suivant Article suivant
  • New insights into liver regeneration
  • H. Gilgenkrantz, A. Collin de l’Hortet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.