Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Liver transplantation and hepatitis C - 10/12/11

Doi : 10.1016/j.clinre.2011.04.009 
A. Rubín 1, V. Aguilera 1, M. Berenguer , 1
Hepatology-liver transplantation unit, Digestive medicine service, and Ciberehd, National network center for hepatology and gastroenterology research, Hospital Universitari i Politècnic La Fe, Instituto de Salud Carlos III, Bulevar Sur s/n, 46026 Valencia, Spain 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Hepatitis C virus (HCV)-related end-stage cirrhosis with/without hepatocellular carcinoma is the primary indication for liver transplantation in many countries. Unfortunately, HCV is not eliminated by transplantation and graft re-infection is the rule, resulting in HCV-related graft disease. The natural history of recurrent hepatitis is variable; overall, progression to cirrhosis occurs in 20–30% and allograft failure in 10% after 5–10 years from transplantation. The use of poor quality organs, particularly from old donors, has a significant negative impact on disease severity and transplant outcome. In contrast, antiviral therapy, particularly if it results in permanent eradication of the virus, is associated with improved histology, reduced rate of graft decompensation and enhanced outcome. Disease monitoring, through protocol liver biopsies and new non-invasive tools, is essential to select patients at need of antiviral therapy. Peginterferon with ribavirin, used similarly to what is done in the non-transplant setting, is currently the treatment of choice; sustained viral response is achieved in about 35% of cases. Side effects, particularly anemia, are extremely frequent and sometimes severe (rejection, de novo autoimmune hepatitis). Retransplantation (RT) is the last option for the small subset of patients with allograft failure due to HCV recurrence who fulfil minimum criteria based on RT survival models.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 12

P. 805-812 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Will we ever model PSC? – “It’s hard to be a PSC model!”
  • Marion J. Pollheimer, Michael Trauner, Peter Fickert
| Article suivant Article suivant
  • HBV-carriers: When is monitoring and surveillance sufficient? (point of view)
  • Tony Andreani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.