Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

De l’usage rationnel à l’usage optimal des médicaments psychotropes auprès des enfants - 09/02/12

Doi : 10.1016/j.neurenf.2011.05.002 
D. Lafortune , M.-P. Gagné, É. Blais
École de criminologie, université de Montréal, CP 6128, succursale Centre Ville, Montréal, H3C 3J7 Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La consommation croissante de médicaments psychotropes soulève diverses questions relatives aux taux de prévalence et aux caractéristiques des jeunes à qui l’on en prescrit. Les tendances récentes indiquent que des prescriptions et polyprescriptions sont faites pour des enfants de plus en plus jeunes et qu’elles sont souvent motivées par les symptômes, plus que par le diagnostic. Le prescripteur, comme tout praticien, est appelé à prendre des décisions dans un contexte d’incertitude et de rationalité limitée. Voilà pourquoi il faudrait s’intéresser aux pratiques de prescription à partir d’un modèle heuristique et systémique. Les premiers facteurs associés au recours à la médication peuvent être posés en termes de connaissances tirées des revues savantes, des rapports de recherche produits par l’industrie pharmaceutique et des recensions systématiques. Des éléments relevant de l’identité professionnelle peuvent intervenir également dans la décision de prescrire : les lignes directrices émanant d’associations médicales, les champs et les actes réservés, ainsi que la notion de « responsabilité ». Finalement, une intervention peut répondre aux contingences plus locales du milieu de pratique ou de la relation thérapeutique. Voilà pourquoi, depuis quelques années, lorsque vient le temps de s’intéresser à des milieux de pratique complexes, le paradigme de l’usage optimal semble plus pertinent que celui de l’usage rationnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The increasing use of psychotropic drugs raises various issues related to prevalence and characteristics of youth for whom medication is prescribed. Recent trends indicate that psychotropic medication and polypharmacy users are younger and that prescribing practices are often motivated by symptoms rather than diagnosis. The prescriber, as any practitioner, is called upon to make decisions in a context of uncertainty and limited rationality. That is why prescribing practices should be studied from a heuristic and systemic standpoint. First factors associated with the use of medication can be discussed in terms of knowledge gained from scholarly journals, research reports produced by the pharmaceutical industry and systematic reviews. The guidelines from medical associations, fields and reserved acts that define the medical identity and the notion of “responsibility” are elements which may also intervene in the decision to prescribe. Finally, an intervention can meet the contingencies of more local practice environments or the therapeutic relationship. That is why, in recent years, when it comes time to pay attention to prescribing practices in complex practice environments, the paradigm of optimal use may be relevant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médicaments psychotropes, Enfants, Pratiques de prescription, Connaissances scientifiques lignes directrices, Déterminants sociaux

Keywords : Psychotropic drugs, Children, Prescribing practices, Professional guidelines, Social determinants


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 1

P. 69-76 - janvier 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouveaux enjeux de la recherche clinique en psychopharmacologie chez l’enfant et l’adolescent
  • P. Auby
| Article suivant Article suivant
  • Panorama de la prescription et de la consommation des psychotropes chez l’enfant et l’adolescent en France
  • E. Acquaviva, H. Peyre, B. Falissard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.