Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The place of Tam Hang in Southeast Asian human evolution - 18/03/12

La place de Tam Hang dans l’Histoire évolutive de l’Homme en Asie du Sud-Est

Doi : 10.1016/j.crpv.2011.07.002 
Laura Shackelford a, , Fabrice Demeter b, c
a University of Illinois at Urbana-Champaign, Department of Anthropology, 109, Davenport Hall, Campus Box 1114, 607 S. Mathews Avenue, Urbana, IL 61801, USA 
b National Museum of Natural History, HNS UMR7206/USM104, 43, rue Buffon, 75005 Paris, France 
c UPS Toulouse 3, FRE2960 Anthropobiology Laboratory, 37, allée Jules-Guesde, 31000 Toulouse, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

In February 1934, Jacques Fromaget of the Geological Service of Indochina discovered the Tam Hang rockshelter during prospecting work in Northern Laos. During his excavations, the geologist discovered seventeen anatomically modern human skulls. Ten of these skulls have been recovered in association with six largely-complete skeletons. These fossils, which are dated by 14C to 15.7ka, are used to address issues related to anatomical variation and migration in Southeast Asia during the Late Pleistocene. Excellent preservation of the skeletal material allows for estimation of body size and shape in a sample of young adults. Cranial metrics are also used to assess affiliations between Tam Hang and other Southeast Asian fossil samples in an effort to address questions about population migration. This fossil sample demonstrates that Late Pleistocene human activity may be productively addressed by continued work in the highlands of mainland Southeast Asia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

C’est en février 1934, lors d’une mission de prospection, que Jacques Fromaget, géologue auprès du Service géologique d’Indochine, a découvert l’abri sous roche de Tam Hang. Le site se situe sur le versant sud-est de la Chaîne annamitique septentrionale au nord du Laos. Le géologue a mis au jour, lors de ses fouilles, dix-sept crânes d’anatomie moderne, parmi lesquels dix ont été préservés. Six d’entre eux sont associés à du postcrânien. L’étude de ces fossiles, datés de 15,7ka par le 14C permet de mieux comprendre comment se sont opérées les migrations humaines en Asie du Sud-Est continentale durant le Pléistocène supérieur récent. L’excellent état de conservation de ces individus permet d’estimer la taille et la morphologie d’une population composée de jeunes adultes. Seules des recherches continues en Asie du Sud-Est continentale affineront nos connaissances sur les origines de l’Homme dans la région.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Human evolution, Mainland Southeast Asia, Late Pleistocene

Mots clés : Évolution humaine, Asie du Sud-Est continentale, Pléistocène supérieur


Plan


© 2011  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 11 - N° 2-3

P. 97-115 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Homo erectus found still further west: Reconstruction of the Kocabaş cranium (Denizli, Turkey)
  • Amélie Vialet, Gaspard Guipert, Mehmet Cihat Alçiçek
| Article suivant Article suivant
  • The ethnolinguistic identity of the domesticators of Asian rice
  • George van Driem

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.