Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quel test biologique utiliser en cas de suspicion de rupture des membranes ? - 31/03/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.12.001 
D. Gallot a, , b , J. Guibourdenche c, V. Sapin b, d, F. Goffinet e, M. Doret f, B. Langer g, J.-M. Jouannic h, D. Subtil i, H. Fernandez j
a Pôle gynéco-obstétrique-reproduction humaine, CHU Estaing, 1, place Lucie-Aubrac, 63003 Clermont-Ferrand cedex 1, France 
b UMR CNRS6247 GReD, Clermont université, faculté de médecine, place Henri-Dunant, 63000 Clermont-Ferrand, France 
c Biologie hormonale, CHU Cochin, AP–HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75679 Paris cedex 14, France 
d Biochimie médicale et biologie moléculaire, CHU Gabriel-Montpied, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 
e Maternité de Port-Royal, AP–HP, 12, boulevard de Port-Royal, 75014 Paris, France 
f Service de gynécologie-obstétrique, hospices civils de Lyon, hôpital Femme–Mère–Enfant, 69677 Bron cedex, France 
g Service de gynécologie-obstétrique, hôpitaux universitaires de Strasbourg, hôpital de Hautepierre, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 
h Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Armand-Trousseau, AP–HP, 26, avenue Arnold-Netter, 75012 Paris, France 
i Pôle femme Mère–Nouveau-né, hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
j Service de gynéco-obstétrique, hôpital Bicêtre, 94275 Le Kremlin Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La rupture des membranes (RPM) est un évènement fréquent qui doit conduire à une prise en charge spécifique en fonction de l’âge gestationnel afin de réduire le risque de complications. Dans 80 % des cas, un écoulement franc de liquide amniotique rend le diagnostic clinique évident. L’objectif de cette revue est de préciser, à partir des données de la littérature, quels sont les tests biologiques utiles au clinicien lorsque le diagnostic clinique est ambigu. La mesure du pH vaginal retrouve des valeurs plus élevées (6,5–7,5) en présence de liquide amniotique (sensibilité 73–91 %, spécificité 72–83 %). Les tests d’évaporation, de cristallisation et de coloration des squames fœtales ont été supplantés par la détection de protéines amniotiques. Les difficultés du dosage radioanalytique de la diamine oxydase ont conduit à l’abandonner. Les bonnes performances diagnostiques (sensibilité, spécificité) et la facilité d’usage font privilégier les tests immunochromatographiques sur bandelette reposant sur la détection de l’insulin-like growth factor-binding protein-1 (IGFBP-1) ou de placental alpha 1-microglobulin (PAMG-1). La littérature actuelle ne permet pas de favoriser l’usage de l’un ou l’autre de ces deux marqueurs. La possibilité que PAMG-1 soit identique à l’IGFBP-1 est à l’origine d’une polémique qui reste d’actualité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Rupture of membranes (ROM) occurs frequently and requires specific management depending on gestational age in order to avoid maternal and fetal complications. In 80% of cases, ROM is associated with large amniotic fluid (AF) leakage making diagnosis easy. The aim of the current review is to precise which biological test is useful for the physician facing ambiguous clinical picture. Vaginal pH assessment demonstrates alkalinisation (6.5–7.5) when AF is present (sensitivity 73–91%, specificity 72–83%). Drying test, fern test or fetal cells staining have been supplanted by detection of AF proteins. Diamine oxidase activity required specific radioanalytical assay leading to restrictive use and progressive abandon. Immunoassay tests detecting Insulin-like Growth Factor-Binding Protein-1 (IGFBP-1) or Placental Alpha 1-Microglobulin (PAMG-1) are currently considered as the most useful tools for ROM diagnosis. Literature fails to provide sufficient evidence that one of these two approaches should be favoured. Distinction between IGFBP-1 and PAMG-1 remains controversial as they seem to correspond to the same molecule.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rupture des membranes, Test biologique, PH, IGFBP-1, PAMG-1

Keywords : Rupture of membranes, Biological test, PH, IGFBP-1, PAMG-1


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 115-121 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouveautés en contraception
  • A. Vincent-Rohfritsch, E. Pernin, N. Chabbert-Buffet
| Article suivant Article suivant
  • Valeur prédictive de l’hormone antimüllérienne sur les issues des inséminations intra-utérines
  • F. Lamazou, F. Fuchs, V. Genro, L. Malagrida, A. Torre, M. Albert, R. Wainer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.