Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mesures quantitatives de la charge mentale : avancées, limites et usages pour la prévention des risques professionnels - 01/05/12

Doi : 10.1016/j.admp.2012.02.040 
L. Cuvelier
Centre d’études de l’emploi (CEE), centre de recherches et d’études sur l’âge et les populations au travail (CREAPT), 29, promenade Michel-Simon, 93166 Noisy-le-Grand cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Dans le contexte actuel, les professionnels des facteurs humains et de la santé au travail sont fréquemment sollicités pour évaluer la charge mentale d’une tâche et son caractère acceptable pour l’opérateur. La création de méthodes de mesure de la charge mentale alimente une activité scientifique importante de par le monde. Cette revue de question propose une synthèse des méthodes contemporaines de mesures de la charge mentale et de leurs limites.

Méthodes

Une revue de la littérature en ergonomie et en science cognitive a été réalisée. Elle a permis dans un premier temps de définir les concepts, puis de recenser les méthodes développées pour mesurer la charge mentale.

Résultats

Les méthodes de mesures de la charge mentale recensées peuvent être regroupées en deux catégories : premièrement, les méthodes basées sur des indices objectifs qui regroupent les méthodes d’analyses de la performance et les mesures d’indicateurs physiologiques et, deuxièmement, les méthodes basées sur des indices subjectifs, qui prennent en compte le point de vue de l’opérateur sur sa propre charge de travail. Ce sont les méthodes subjectives qui sont actuellement les plus utilisées pour la conception et l’amélioration des conditions de travail.

Conclusion

Les études menées sur le terrain ne reflètent pas l’étendue des projets menés en recherche fondamentale pour mesurer la charge de travail. Les recherches actuelles visent donc notamment à rendre plus facile d’utilisation les méthodes existantes. Une autre orientation consiste à s’intéresser davantage aux facteurs de la charge plutôt qu’à sa mesure quantitative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

In the present context, “human factors” and occupational health professionals are frequently asked to assess the mental workload of a task and its acceptability for the workers. The creation of methods for measuring mental workload generates an important scientific activity around the world. This review provides an overview of contemporary methods for the measurement of mental workload.

Method

A review of the literature in ergonomics and cognitive science has been conducted. It enabled initially to define concepts, and then to identify the methods developed to measure mental workload.

Results

The methods for measuring mental workload can be grouped into two categories: firstly, methods based on objective indicators that include analysis of performances and measurement of physiological indicators and, secondly, methods based on subjective indicators, taking into account the views of the workers on their own workload. These subjective methods are currently the most used for the design and improvement of working conditions.

Conclusion

In practice, field studies do not reflect the scope of projects conducted by researchers in order to measure workload. Therefore, the current research aimed particularly at making these existing methods easier to use. Another approach is to focus more on the load factors rather than on the quantitative measurement of mental workload.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Science cognitive, Charge de travail, Processus mentaux, Méthodes

Keywords : Cognitive science, Workload, Mental processes, Methods


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 2

P. 120-126 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Travail et tentatives de suicide
  • S. François, M.-P. Guiho-Bailly, B. Gohier, J.-B. Garre, J. Bodin, A. François, Y. Roquelaure
| Article suivant Article suivant
  • Agir pour la santé des « travailleurs vulnérables » : expérimentation d’un partenariat entre services de santé au travail et centres d’examens de santé de l’assurance maladie (PREMTES)
  • E. Labbe, J.-J. Moulin, L. Fontana, B. Charbotel, M. Moulin, C. Sass, L. Gerbaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.