Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête nationale prospective sur les alternatives à l'analgésie péridurale obstétricale - 01/01/00

S.  Bergeret 1 ,  P.  Loffredo 1 ,  J.L.  Bosson 2 ,  M.  Palot 3 ,  J.  Seebacher 4 ,  D.  Benhamou 5 ,  J.F.  Payen 1 Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Évaluer les justifications, les techniques et l'efficacité des alternatives à l'analgésie péridurale (APD) au cours du travail.

Type d'étude : Enquête prospective, multicentrique, sur un an dans 34 maternités françaises volontaires.

Matériel et méthodes : Un questionnaire était rempli dès qu'une alternative à l'APD était nécessaire, avec le recueil des valeurs d'EVA avant (T0) et pendant le traitement (T30, T60, T120,...), de la satisfaction maternelle, des effets indésirables maternels et foetaux.

Résultats : Sur 270 questionnaires, 177 ont été exploitables. Le refus de la parturiente a été la première cause de recours à une alternative analgésique (39 % des cas). Cinq techniques ont été identifiées : nalbuphine (NAL, n = 75), sufentanil par pompe PCA (SUF, n = 44), protoxyde d'azote (PROTO, n = 22), péthidine (PET, n = 19), rachianalgésie (RA, n = 17). L'efficacité analgésique immédiate (δEVA30) et pendant toute la durée du traitement (δEVA x temps) a été supérieure dans le groupe RA par rapport aux autres groupes. Aucune différence n'a été observée entre les quatre techniques par voie générale. Les valeurs d'EVA du groupe PET n'ont pas été diminuées à T30. Il y eut 25 incidents maternels, dont des somnolences avec NAL et des prurits avec RA, et 6 détresses respiratoires néonatales sans lien avec la méthode. La satisfaction des femmes a été meilleure après RA, SUF et PROTO qu'après PET et NAL. Les facteurs d'échec analgésique (absence de baisse d'EVA supérieure à 10 mm pendant la durée du traitement) ont été le travail induit, la valeur initiale de l'EVA et l'emploi de péthidine.

Conclusion : L'efficacité des alternatives à l'APD par voie générale est modeste. En raison de son inefficacité, la péthidine doit être évitée dans cette indication.

Mots clés  : enquête nationale ; analgésie péridurale ; obstétrique.

Abstract

Objective : To assess the type of an alternative technique for epidural analgesia for pain relief during labour, the reason of its choice and its efficiency.

Study design : A one-year prospective survey in 34 french hospitals.

Material and methods : A questionnaire was filled for each request for a non-epidural technique during labour. The data recorded the reason for this non-epidural method, the technique used, the repeated visual analog scale (VAS) pain scores before (T0) and during the treatment (T30, T60, T120,...), the maternal and foetal side effects of the method, and the maternal satisfaction.

Results : 177 questionnaires were studied among the 270 collected. The lack of VAS measurements was the main reason for excluding questionnaires. Refusing the epidural by the obstetric patient was the most frequent reason for requesting a non-epidural method (39%). Five non-epidural methods were identified: nalbuphine (NAL, n = 75), sufentanil by patient-controlled analgesia (SUF, n = 44), nitrous oxide/oxygen inhalation (N2O, n = 22), pethidine (PET, n = 19), and spinal analgesia (SA, n = 17). The choice of the method was dependant on the prescriptor (midwife or anaesthetist) and of the cervical dilation. The SA group exhibited the most pain relief compared to the other groups during the treatment. No difference in pain relief was noted between the 4 groups (SUF, NAL, PET, N2O). Only in the PET group did the VAS pain score remain unchanged at T30. There were 25 maternal side effects, with a significant maternal sedation in the NAL group, and pruritus in the SA group. There were 6 respiratory depressions in infants, unrelated with the analgesic method. Maternal satisfaction was higher in the SA, SUF and N2O groups than in the PET and NAL groups. Factors explaining lack of analgesic effect (i.e. no decrease in VAS pain score more than 10 mm during the treatment) were the use of pethidine, the VAS pain score at T0 and the induced labour.

Conclusion : Epidural and spinal analgesia are the most efficient methods for pain relief during labour. The analgesic effect of non-regional methods during labour is minimal, associated with some maternal side effects. Due to its lack of analgesic effect, pethidine should be avoided in this indication.

Mots clés  : national survey ; non-epidural method ; obstetric.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 7

P. 530-539 - août 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Matériels de perfusion : le bilan de la matériovigilance en 1998 et ses enseignements pour la pratique
  • F. Conreux, A.M. Guilleux, L. Beydon, J.B. Cazalàa, S. Fougère
| Article suivant Article suivant
  • Anomalies de la coagulation après prothèse totale de hanche (PTH),une cause rare : l'antibioprophylaxie
  • P. Sitbon, M. Chiron, J. Duranteau, M. Dreyfus, K. Samii

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.