Médecine

Paramédical

Autres domaines


Compression veineuse et thrombose veineuse profonde. Enquête de pratique en médecine vasculaire - 23/05/12

Doi : 10.1016/j.jmv.2012.02.004 
P. Ouvry a, A.-C. Arnoult b, C. Genty c, J.-P. Galanaud d, J.-L. Bosson c,

Le groupe de travail « maladie thromboembolique veineuse » de la Société française de médecine vasculaire

a Clinique Mégival, 76550 Saint-Aubin-sur-Scie, France 
b Service de médecine vasculaire, CHU de Grenoble, 38700 La Tronche, France 
c UJF-Grenoble 1/CNRS/centre d’investigation clinique, TIMC-IMAG UMR 5525, CHU de Grenoble, Themas, boulevard de la Chantourne, 38041 Grenoble, France 
d Service de médecine vasculaire, CHU de Montpellier, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Contexte

La compression est maintenant considérée comme une composante essentielle et validée de la prise en charge de la thrombose veineuse. Cependant, ce traitement reste mal codifié et les habitudes très variables d’un praticien à l’autre.

Objectif

Connaître les habitudes des médecins vasculaires français concernant le traitement compressif à la phase aiguë de la thrombose veineuse.

Méthode

Un questionnaire a été adressé en 2009 à tous les médecins vasculaires membres de la Société française de médecine vasculaire (SFMV) possédant une adresse électronique.

Résultats

Sept cent soixante et un médecins ont répondu au questionnaire ; 56,6 % ont un exercice libéral, 19,8 % hospitalier et 23,6 % mixte. Parmi eux, 94,3 % prescrivent toujours une compression au moment du diagnostic de la TVP. La compression initiale est préférentiellement un bas dans 57,3 % des cas (n=426) et une bande amovible ou un bandage fixe dans 42,7 % des cas (n=317). Lorsque le médecin prescrit initialement une bande ou un bandage, il effectue un relais par un bas dans 92,3 % des cas. Finalement, 95,8 % (n=712) des médecins vasculaires prescrivent un bas au cours du suivi des thromboses veineuses. Il s’agit d’une classe 2 (française, soit 15 à 20mmHg) dans 64,3 % des cas et d’une classe 3 (20 à 36mmHg) dans 35,5 % des cas. La durée du traitement est influencée par les données de l’écho-doppler dans 85,9 % (n=631) des cas. L’étendue de la thrombose n’influence la durée de la compression que pour un tiers des médecins.

Conclusion

Les médecins vasculaires français prescrivent systématiquement une compression à la phase aiguë de la thrombose veineuse. Ils sont relativement éloignés des recommandations concernant la force de compression en utilisant pour améliorer l’observance des forces de pression inférieures qui n’ont jamais été étudiées. Une validation scientifique de cette pratique est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Compression therapy constitutes the cornerstone of prevention of post-thrombotic syndrome in patients with deep-vein thrombosis (DVT). However, no consensus has been reached regarding the optimal timing for initiation, duration, and strength of compression therapy.

Objective

To document prescribing practices of compression therapy in case of DVT by French Vascular Medicine physicians.

Methods

E-mail survey sent in 2009 to all physicians members of the French Society of Vascular Medicine.

Results

Seven hundred and sixty-one vascular medicine physicians (56.6% private practice, 19.8% hospital-based and 23.6% both private practice and hospital-based physicians) responded. At diagnosis, 94.3% (n=707) systematically prescribed compression therapy. The initial compression consisted in elastic compression stockings (ECS) for 57.3% of patients (n=426) and in bandages for 42.7% (n=317). When physicians initially prescribed bandages, in 92.3% of cases they later switched to elastic compression stockings (ECS). Finally, 95.8% (n=712) of vascular medicine physicians reported prescribing ECS during DVT follow-up. The ECS ankle pressure gradient was 15–20mmHg in 64.3% of cases and 20–36mmHg in 35.5%. Most physicians (85.9%, n=631) modulated the duration of compression therapy according to the results of follow-up compression ultrasonographic explorations. Only a limited proportion of physicians took into account thrombus localization or its initial extention.

Conclusion

In case of DVT, French vascular medicine physicians systematically prescribed compression therapy. However, the strength of compression was lower than recommended by international guidelines. Efficacy and benefits (potential better compliance) of this common practice should be assessed with a randomized controlled trial.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Thrombose veineuse profonde, Compression veineuse, Syndrome post-thrombotique, Enquête de pratique

Keywords : Compression stockings, Deep venous thrombosis, Physician survey, Post-thrombotic syndrome


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 3

P. 140-145 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pro- and anti-angiogenic agents
  • A. Bridoux, S.A. Mousa, M.-M. Samama
| Article suivant Article suivant
  • Emboles pulmonaires septiques après ablation d’une chambre implantable pour thrombophlébite septique
  • E. Noël-Savina, N. Paleiron, G. Le Gal, R. Descourt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.