Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Myopathies distales : à propos d’une étude rétrospective - 19/06/12

Doi : 10.1016/S0035-3787(12)70029-2 
E. Campana-Salort a, *, J. Franques a, *, S. Attarian a, A. Verschueren a, A. Maues de Paula b, B. Eymard c, C. Fernandez b, T. Suominen d, S. Penttilä d, P. Richard e, f, N. Monnier g, V.-L. Lehtokari h, C. Wallgren-Pettersson h, D. Figarella-Branger b, N. Levy i, J.-F. Pellissier b, B. Udd d, h, j, M. Krahn i, J. Pouget a
* Contribution égale 
a Centre de référence des maladies neuromusculaires et de la SLA, Hôpital La Timone, Marseille, France 
b Laboratoire de neuropathologie, Hôpital La Timone, Marseille, France 
c Institut de myologie, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France 
d Neuromuscular Research Center, Tampere University and University Hospital, Tampere, Finland 
e AP-HP, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, UF Cardiogénétique et Myogénétique, Service de Biochimie Métabolique, Paris, (F-75013), France 
f UPMC Univ Paris 06, UMR_956, IFR14, Paris, (F-75013), France 
g Laboratoire de génétique et biochimie moléculaire, CHU Grenoble, Grenoble, France 
h Folkhalsan Institute of Genetics and Department of Medical Genetics, Haartman Institute, University of Helsinki, Helsinki, Finland 
i Département de Génétique Médicale, Hôpital La Timone, Marseille, France 
j Department of Neurology, Vasa Central Hospital, Finland 

Résumé

Introduction

Les myopathies distales (MD) constituent un groupe de myopathies génétiques rares et hétérogènes caractérisées par une faiblesse progressive de début distal et dont les explorations suggèrent un processus myopathique. La dystrophie myotonique de Steinert et la dystrophie musculaire facio-scapulo-humérale sont exclues de ce groupe. La classification des MD a considérablement évolué dans les dix dernières années avec l’identification de 17 gènes.

Objectif

Déterminer la proportion des différents sous types de MD dans une étude rétrospective de patients français suivis pour une myopathie distale.

Patients et méthodes

Une étude rétrospective a été menée sur 30 patients issus de 24 familles présentant un diagnostic de MD et suivis dans le centre de référence des maladies neuromusculaires et de la SLA de Marseille entre 1989 et 2010.

Résultats

Le diagnostic moléculaire a été obtenu chez 20 patients issus de 15 familles. Les dysferlinopathies étaient le sous type le plus fréquent (n=5). Les autres diagnostics étaient : myopathie myofibrillaire (n=3), myopathie héréditaire avec vacuoles bordées de type Nonaka avec mutations du gène GNE (n=3), myopathie congénitale avec mutation des gènes de la tropomyosine (n=1) et de la nébuline (n=1), myopathie distale de début tardif en rapport avec une mutation du gène du récepteur de la ryanodine (RYR1) et myopathie à inclusions héréditaire distale associée à une démence et une maladie de Paget.

Conclusion

Un diagnostic moléculaire a pu être obtenu chez 67% des sujets présentant une MD. Des algorithmes basés sur l’âge de début, la sélectivité de l’atteinte au scanner musculaire et les anomalies histologiques ont permis d’orienter avec une bonne sensibilité le diagnostic génétique de ces pathologies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 168 - N° S1

P. S15 - janvier 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Microélectrodes intracérébrales chez les patients épileptiques : premiers enregistrements
  • V. Navarro, C. Alvarado, S. Clemenceau, A. Marantidou, A. Witon, D. Hasboun, C. Adam, R. Miles, M. Baulac, M. Le Van Quyen
| Article suivant Article suivant
  • Manifestations cliniques et évolution des neuronopathies sensitives et motrices à début facial («FOSMN»)
  • F. Fluchere, A. Verschueren, P. Cintas, J. Franques, Jacques Serratrice, P.-J. Weiller, J.-P. Azulay, J. Pouget, S. Attarian

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.