Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparison of bleeding complications and 3-year survival with low-molecular-weight heparin versus unfractionated heparin for acute myocardial infarction: The FAST-MI registry - 16/07/12

Doi : 10.1016/j.acvd.2012.04.002 
Étienne Puymirat a, , 1 , Nadia Aissaoui a, 1, Johanne Silvain b, Laurent Bonello c, Thomas Cuisset d, Pascal Motreff e, Vincent Bataille f, Eric Durand a, Yves Cottin g, Tabassome Simon h, Nicolas Danchin a

for the FAST-MI investigators

a Division of Coronary Artery Disease and Intensive Cardiac Care, Georges-Pompidou European Hospital, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), Paris-Descartes University, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Institute of Cardiology, Pitié-Salpêtrière Hospital, AP–HP, Paris 6 University, Paris, France 
c Department of Cardiology, Aix-Marseille University, North University Hospital, Marseille, France 
d La Timone Hospital, Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, Marseille, France 
e Department of Cardiology, Gabriel-Montpied University Hospital, Clermond-Ferrand, France 
f Department of Cardiology, Toulouse University Hospital, Toulouse, France 
g Department of Cardiology, Dijon University Hospital, Dijon, France 
h Deparment of Clinical Pharmacology, Saint-Antoine Hospital, Clinical Research Unit of the East of Paris (URC-EST), Pierre-and-Marie-Curie University, Paris 6, AP–HP, Paris, France 

Corresponding author. Fax: +33 1 56 09 25 72.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Recent clinical studies suggest that low-molecular-weight heparin (LMWH) could be an effective and safe alternative to unfractionated heparin (UFH) for patients with acute myocardial infarction (AMI).

Aims

To assess the impact of anticoagulant choice (LMWV vs UFH) on bleeding, the need for blood transfusion and 3-year clinical outcomes in AMI patients from the FAST-MI registry.

Methods

FAST-MI was a nationwide registry compiled in France over 1 month in 2005, which included consecutive AMI patients admitted to an intensive care unit less than 48hours from symptom onset in 223 participating centres.

Results

A total of 2854 patients treated with heparins were included. The risks of major bleeding or transfusion (3.0% vs 7.0%) and in-hospital death (3.2% vs 9.2%) were lower with LMWH compared with UFH, a difference that persisted after multivariable adjustment (odds ratio [OR] 0.51, 95% confidence interval [CI] 0.34–0.76 and OR 0.53, 95% CI 0.37–0.76, respectively). Three-year survival, and stroke and reinfarction-free survival risks were also higher with LMWH compared with UFH (adjusted hazard ratio [HR] 0.73, 95% CI 0.61–0.87 and HR 0.73, 95% CI 0.62–0.85, respectively). In two cohorts of patients matched on propensity score for receiving LMWH and with similar baseline characteristics (834 patients per group), major bleeding and transfusion rates were lower while the 3-year survival rate was significantly higher in patients receiving LMWH.

Conclusion

Our data suggest that the use of LMWH in AMI patients may have a better benefit/risk profile than UFH, in terms of bleeding, need for transfusion and long-term survival.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les dernières études cliniques suggèrent que les héparines de bas poids moléculaires (HBPM) représentent une alternative sûre et efficace à l’héparine non fractionnée (HNF) pour la prise en charge des patients avec un infarctus du myocarde (IDM).

Objectifs

Évaluer l’impact des HBPM par rapport à l’HNF sur les saignements et le devenir des patients présentant un IDM à partir du registre FAST-MI.

Méthodes

FAST-MI est un registre national ayant inclus au cours d’un mois fin 2005 les patients ayant présenté un IDM au sein de 223 centres participants. Nous avons évalué l’impact des HBPM sur les saignements, les transfusions et la survie à trois ans.

Résultats

Au total, 2854 patients traités par héparine ont été inclus. Le risque de saignement majeur ou de transfusion (3,0 % vs 7,0 %, p<0,001) et de décès intra-hospitalier (3,2 % vs 9,2 %, p<0,001) étaient significativement moins élevés avec les HBPM qu’avec l’HNF ; résultats confirmés sur les analyses multivariées (OR 0,51, IC 95 % 0,34–0,76 et OR 0,53, IC 95 % 0,37–0,76, respectivement). L’utilisation des HBPM était associée de façon significative à une meilleur survie à trois ans et à la survenue de moins d’événements cardiovasculaires majeurs (décès, infarctus, accident vasculaire cérébral) comparée à l’HNF (HR 0,73, IC 95 % 0,61–0,87 et HR 0,73, IC 95 % 0,62–0,85, respectivement). Sur deux cohortes de patients appariés avec un score de propensité (834 patients par groupe), les patients traités par HBPM avaient significativement une meilleure survie à trois ans et moins de saignements majeurs et de transfusions.

Conclusion

Cette étude démontre que l’utilisation des HBPM chez les patients présentant un IDM est associée à une diminution des saignements, des transfusions et à une meilleure survie comparée à ceux traités par HNF.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Acute myocardial infarction, Bleeding, Low-molecular-weight heparin, Unfractionated heparin

Mots clés : Infarctus du myocarde, Saignement, Héparines de bas poids moléculaire, Héparine non fractionnée

Abbreviations : ACS, AMI, ATOLL, FAST-MI, ICU, LMWH, NSTEMI, PCI, STEMI, TIMI, UFH


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 105 - N° 6-7

P. 347-354 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Early triage of emergency department patients with acute coronary syndrome: Contribution of 64-slice computed tomography angiography
  • Sebastien Hascoët, Vanina Bongard, Valerie Chabbert, Marie-Agnes Marachet, Herve Rousseau, Sandrine Charpentier, Frederic Bouisset, Benjamin Honton, Olivier Lairez, Pauline Marchal, Matthieu Berry, Didier Carrié, Michel Galinier, Meyer Elbaz
| Article suivant Article suivant
  • Optimization of heart FailUre medical Treatment after hospital discharge according to left ventricUlaR Ejection fraction: The FUTURE survey
  • Alain Cohen Solal, Irina Leurs, Patrick Assyag, Florence Beauvais, Pierre Clerson, Christine Contre, Jean-François Thebaut, Maxime Genoun, in collaboration with the French National College of Cardiologists

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.