Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les traumatismes liés à l’équitation chez l’enfant, une étude épidémiologique rétrospective de 13 années - 25/09/12

Doi : 10.1016/j.arcped.2012.07.010 
R. Laurent , J. Uhring, M. Bentahar, B. Constantinou, B. de Billy, J. Langlais
Service de chirurgie infantile, CHU de Besançon, place Saint-Jacques, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’équitation est une activité de plus en plus pratiquée par les enfants et particulièrement par les jeunes filles. On observe une recrudescence des accidents liés à cette pratique nécessitant une hospitalisation, et ces accidents semblent plus graves que ceux rencontrés dans d’autres sports.

Patients et méthodes

Dans une étude rétrospective, nous avons analysé les dossiers des 303 enfants de moins de 15 ans, hospitalisés pour un accident d’équitation au cours des 13 dernières années.

Résultats

D’un point de vue démographique, il y avait 82 % de filles dans notre série. La grande majorité des accidents étaient dus à une chute du cheval (87 %). Près de 50 % des lésions observées étaient des fractures et 40 % concernaient le membre supérieur. L’étude de la gravité de ces accidents par l’Injury Severity Score a montré qu’elle était plus importante chez les enfants de moins de 11ans (p=0,0002).

Conclusion

La plus grande attention doit être portée à l’égard des plus jeunes des cavaliers au cours de leur pratique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

Children increasingly participate in horseback riding, especially young girls, with more and more accidents during this activity. The severity of the injuries caused by horses seems to be higher than in other sports.

Methods

In a retrospective study, we reviewed 303 accidents of children younger than 15 years of age during the past 13 years. Our study only investigated children who were hospitalized after their accident.

Results

Eighty-two percent of the injured children were girls, but there was no difference between girls and boys in terms of severity. In most cases, children were hurt by falling from the horse (87 %). In the other cases, they were kicked or bitten by the animal. The most frequent trauma sustained was fracture (50 %). The upper extremity was injured in 40 % of the traumas followed by the head (32 %). The lower limbs, the abdomen, the spine, or the thorax were injured in less than 10 % of the incidents. The severity of the accidents was studied with the Injury Severity Score and we compared groups of children. Children younger than 11 years old were more severely injured than older children (P=0.0002).

Conclusion

The youngest horseback riders should be supervised carefully to avoid severe injuries during this activity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 10

P. 1053-1057 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qualité de vie à long terme après transplantation hépatique chez l’enfant
  • E. Roblin, F. Audhuy, O. Boillot, C. Rivet, A. Lachaux
| Article suivant Article suivant
  • Port de colliers de dentition chez le nourrisson
  • A. Taillefer, A. Casasoprana, F. Cascarigny, I. Claudet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.