S'abonner

Bilan initial, suivi et traitement des troubles mictionnels en rapport avec hyperplasie bénigne de prostate : recommandations du CTMH de l’AFU - 23/11/12

Doi : 10.1016/j.purol.2012.10.001 
A. Descazeaud a, , b , G. Robert c, N.B. Delongchamps d, J.-N. Cornu e, C. Saussine f, O. Haillot g, M. Devonec h, M. Fourmarier i, C. Ballereau j, B. Lukacs e, O. Dumonceau k, A.R. Azzouzi l, A. Faix m, F. Desgrandchamps n, A. de la Taille o, p

Comité des troubles mictionnels de l’homme de l’association française d’urologie

a Service de chirurgie urologique, hôpital Dupuytren, CHU de Limoges, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges, France 
b EA3842, faculté de médecine, université de Limoges, 87000 Limoges, France 
c Service d’urologie, université Bordeaux Segalen, CHU de Bordeaux, 2, Victor-Segalen, 33076 Bordeaux cedex, France 
d Service d’urologie, CHU Cochin, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75014 Paris, France 
e Service d’urologie, hôpital Tenon, université Paris VI, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75020 Paris, France 
f Service d’urologie, hôpitaux universitaires, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg cedex, France 
g Service d’urologie, CHU de Tours, 37044 Tours, France 
h Service d’urologie, CHU Lyon Sud, 69000 Lyon, France 
i Service d’urologie, centre hospitalier Aix-en-Provence, 13616 Aix-en-Provence, France 
j Hôpital privé de la Louvière, 59000 Lille, France 
k Service d’urologie, hôpital Saint-Joseph, 75014 Paris, France 
l Service d’urologie, CHU d’Angers, 49933 Angers, France 
m Clinique mutualiste Beausoleil, 34070 Montpellier, France 
n Service d’urologie, hôpital Saint-Louis, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75012 Paris, France 
o Service d’urologie, CHU Mondor, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75000 Paris, France 
p Inserm U955 Eq07, 94000 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Établir des recommandations de bonne pratique pour la démarche diagnostique, le suivi et le traitement d’une hyperplasie bénigne de prostate (HBP).

Méthode

Une revue systématique de la littérature a été réalisée. Le niveau de preuve des publications sélectionnées a été évalué. Des recommandations ont ensuite été établies et gradées par un groupe de travail, puis relues par un groupe de relecteurs selon la technique du consensus formalisé.

Résultats

La terminologie de l’International Continence Society (ICS) a été adoptée. Les objectifs du bilan initial sont multiples : affirmer que les symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) sont liés à l’HBP, évaluer la gêne provoquée par les SBAU et rechercher une obstruction sous-vésicale compliquée. L’interrogatoire avec réalisation d’un score symptomatique, et l’examen physique comprenant un toucher rectal, l’examen d’urine, la débitmétrie et la mesure du résidu post-mictionnel font parti du bilan de première intention recommandé pour explorer des SBAU d’un homme afin de répondre aux questions posées ci-dessus. Le catalogue mictionnel est optionnel dans ce bilan initial, mais recommandé si les symptômes de la phase de remplissage sont prédominants. Le dosage du PSA est utile chez les patients pour lesquels le diagnostic d’un cancer modifierait la prise en charge des SBAU. Lorsqu’un traitement chirurgical est envisagé, un dosage de la créatininémie et du PSA, ainsi qu’une échographie de l’appareil urinaire sont recommandés. L’information du patient sur le caractère bénin mais éventuellement progressif de sa pathologie est recommandée. En l’absence de gène et de complication, une surveillance annuelle est recommandée. Le traitement médical repose sur la phytothérapie, les alpha-bloquants et les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase, les deux derniers pouvant être associés. L’association d’un anticholinergique et d’un alpha-bloquant peut être proposée à des patients déjà traités par alpha-bloquant seul ayant des SBAU de la phase de remplissage persistants, et en l’absence d’obstruction sous-vésicale sévère (résidu post-mictionnel supérieur à 200mL ou débit maximum inférieur à 10mL/s). Les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 peuvent être proposés aux patients présentant une dysfonction érectile associée à des SBAU. En cas d’HBP compliquée, ou lorsque le traitement médical est inefficace ou mal toléré, une solution chirurgicale est discutée. Tout traitement doit être décidé en tenant compte de la symptomatologie et de la gêne du patient, de l’anatomie prostatique, du degré d’obstruction et du retentissement éventuel sur l’appareil urinaire, des co-morbidités du patient, de l’expérience du praticien, et du choix du patient en termes de bénéfice, de risque et d’effets indésirables attendus. Outre la chirurgie classique (adénomectomie sus-pubienne, résection trans-urétrale de prostate, incision cervivo-prostatique), les options chirurgicales ayant le plus haut niveau de preuve quant à leur efficacité sont la résection électrique bipolaire, la photovaporiation laser en longueur d’onde 532nm, et l’énucléation par laser Holmium.

Conclusion

Sont ici présentées les premières recommandations de l’Association française d’urologie sur le bilan initial, le suivi et le traitement des troubles mictionnels en rapport avec une HBP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aim

To elaborate guidelines for the diagnosis, the follow-up, and the treatment of benign prostatic hyperplasia (BPH).

Method

A systematic review of the literature was conducted to select more relevant publications. The level of evidence was evaluated. Graded recommendations were written by a working group, and then reviewed by a reviewer group according to the formalized consensus technique.

Results

Terminology of the International Continence Society was used. Initial assessment has several aims: making sure that lower urinary tract symptoms (LUTS) are related to BPH, assessing bother related to LUTS and checking for a possible complicated bladder outlet obstruction (BOO). Initial assessment should include: medical history, LUTS assessment using a symptomatic score, physical examination including digital rectal examination, urinalysis, flow rate recording, and residual urine volume. Frequency volume chart is recommended when storage symptoms are predominant. Serum PSA should be done when the diagnosis of prostate cancer can modify the management. When a surgical treatment is discussed, serum PSA, serum creatinine and ultrasonography of the urinary tract are recommended. BPH patients should be informed of the benign and possibly progressive patterns of the disease. When LUTS cause no bother, annual follow-up should be planned. Medical treatment includes some phytotherapy agents, alpha-blockers and 5-alpha reductase inhibitors. The last two can be associated. The association of antimuscarinics and alpha-blockers can be offered to patients with residual storage symptoms when already under alpha-blockers therapy, after checking for the absence of severe BOO (residual volume more than 200mL or max urinary flow less than 10mL/s). Phosphodiesterase-5 inhibitors could be used in patients complaining for both LUTS and erectile dysfunction. In case of complication, or when medical treatment is inefficient or not tolerated, then a surgical treatment should be discussed. Treatment decision should be done according to type of LUTS and related bother, prostate anatomy, level of obstruction and its consequences on urinary tract, patient co-morbidities, experience of practitioner, and choice of patient. Surgical treatments with the higher level of evidence of efficacy include monopolar or bipolar transurethral resection of the prostate, open prostatectomy, transurethral incision of the prostate, photoselective vaporization of the prostate, and Holmium laser enuclation of the prostate.

Conclusion

Here are the first guidelines of the French Urological Association for the initial assessment, the follow-up and the treatment of urinary disorders related to BPH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hyperplasie bénigne de la prostate, Symptômes du bas appareil urinaire, Recommandations

Keywords : Benign prostatic hyperplasia, Lower urinary tract symptoms, Guidelines


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 16

P. 977-988 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic et prise en charge des événements indésirables survenant au décours des instillations endovésicales de BCG pour le traitement des tumeurs de vessie n’infiltrant pas le muscle (TVNIM) : revue du comité de cancérologie de l’Association française d’urologie
  • Y. Neuzillet, M. Rouprêt, H. Wallerand, G. Pignot, S. Larré, J. Irani, J.-L. Davin, J.-L. Moreau, M. Soulié, C. Pfister, le comité de cancérologie de l’association française d’urologie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.