Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hépatite induite par l’infliximab lors du traitement d’une maladie de Crohn vulvaire - 15/01/13

Doi : 10.1016/j.annder.2012.10.601 
S. Caussé a, , R. Bouquin b, S. Wylomanski b, M. Flamant c, M. Joubert d, B. Dréno a, G. Quéreux a
a Service de dermatologie, CHU de Nantes, 3, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
b Service de gynécologie, CHU de Nantes, 3, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
c Service de gastro-entérologie, CHU de Nantes, 3, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
d Service d’anatomopathologie, CHU de Nantes, 3, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Nous rapportons un cas d’hépatite aiguë cytolytique survenue lors du traitement par infliximab d’une maladie de Crohn vulvaire sévère.

Observation

Une femme de 29ans, d’origine congolaise, était suivie depuis sept ans pour une maladie de Crohn vulvaire. Compte tenu de la résistance aux traitements classiques (corticothérapie générale et métronidazole), un traitement par infliximab à la dose de 5mg/kg par injection était débuté. La patiente développait une hépatite aiguë cytolytique dix jours après la première injection. Cette hépatite était asymptomatique. L’ensemble du bilan permettait de confirmer la cytotoxicité directe de l’infliximab. L’évolution était progressivement favorable après la majoration d’une corticothérapie systémique. Il était parallèlement noté une amélioration spectaculaire des lésions vulvaires après cette seule injection.

Discussion

La survenue d’une hépatite sous infliximab est un événement rare, puisque seuls 20 cas ont été rapportés. Le mécanisme n’est pas connu mais certaines hypothèses physiopathogéniques ont été évoquées.

Conclusion

Ce nouveau cas soulève la question de l’intérêt d’un bilan hépatique de suivi systématique lors du suivi des patients traités par infliximab en dermatologie, devant le caractère asymptomatique de cette atteinte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

We report a case of acute cytolytic hepatitis induced by infliximab in a patient with severe vulvar Crohn’s disease.

Patients and methods

A 29-year-old Congolese woman presented with severe vulvar Crohn’s disease active for 7years. In view of resistance to standard medication (corticosteroids and metronidazole), treatment with infliximab 5mg/kg per injection was initiated. The patient developed acute cytolytic hepatitis 10days after the first injection and the disease was asymptomatic. The various investigations confirmed the direct cytotoxicity of infliximab. A favourable outcome was gradually achieved after increasing the dosage of corticosteroids. At the same time, an improvement in the vulvar lesions was noted after this sole injection.

Discussion

Infliximab-induced is rare, with only 20 reported cases. The physiopathological mechanism is unknown and a number of aetiologies have been suggested.

Conclusion

This new case raises the issue of the need for routine liver function testing during infliximab therapy given the asymptomatic nature of this effect.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hépatite, Infliximab, Maladie de Crohn vulvaire

Keywords : Hepatitis, Infliximab, Vulvar Crohn’s disease


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 140 - N° 1

P. 46-51 - janvier 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Carcinome de Merkel : un nouveau cancer radio-induit ?
  • M. Bertrand, X. Mirabel, E. Desmedt, S. Vercambre-Darras, E. Martin de Lassalle, B. Bouchindhomme, P. Guerreschi, V. Martinot, L. Mortier
| Article suivant Article suivant
  • Adénocarcinome mammaire pigmenté primitif chez un homme
  • J.-N. Dauendorffer, C. Pages, I. Abd Alsamad, M. Bagot, S. Fraitag

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.