Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Kyste du canal nasopalatin - 16/02/08

Doi : AORL-04-2004-121-2-0003-438X-101019-ART7 

C.A. Righini [1],

K. Boubagra [2],

G. Bettega [3],

G. Verougstreate [1],

E. Reyt [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Kyste du canal nasopalatin. A propos de 4 cas, revue de la littérature

Objectifs

Le kyste nasopalatin (KNP) est le plus fréquent des kystes maxillaires épithéliaux non odontogèniques. Il n'en demeure pas moins méconnu des ORL. Les objectifs de notre étude étaient de préciser la physiopathologie, le diagnostic et le traitement du KNP.

Matériel et méthodes

Notre travail a comporté une étude rétrospective et une revue de la littérature.

Résultats

Entre janvier 2002 et mars 2003, 4 patients (3 hommes et 1 femmes, âge moyen 43 ans) ont été traités pour un KNP dans le service ORL du CHU de Grenoble. 1 patient avait déjà été opéré. Dans 2 cas, le motif de consultation était une masse palatine antérieure en arrière des incisives médianes supérieures et dans 2 cas, une masse du vestibule labial supérieur. Le diagnostic a été fait grâce à la tomodensitométrie (TDM) et l'histologie. Dans tous les cas le traitement a consisté en une exérèse sous anesthésie générale. La durée moyenne d'hospitalisation a été de 4 jours. Aucune complication post opératoire n'a été constatée. Le suivi moyen a été de 10 mois.

Conclusion

Le KNP est d'origine embryonnaire. Il doit être différencié d'un kyste apico-dentaire. Le diagnostic repose sur la radiologie et l'histologie. Le traitement est chirurgical. La voie d'abord est fonction de la taille et de l'extension dans le sens antéro-postérieur du kyste. L'exérèse doit être complète pour éviter une récidive. Le délai de la récidive peut être supérieur à 5 ans. Le suivi clinique doit être long.

Abstract

Neopalatine duct cyst: four cases and a review of the literature

Objectives

Nasopalatine cyst (NPC) is the most common epithelial and non-odontogenic cyst arising in the maxilla. It is nevertheless generally underestimated by ENT surgeons. The purpose of our report was to provide details about the pathopysiology, diagnosis and treatment of NPC.

Material and methods

Our study was based on a retrospective analysis of four cases and a review of the literature.

Results

From January 2002 to March 2003, four patients (3 males and 1 female, mean age 43 years) were treated for NPC at the ENT Department of Grenoble University hospital. One patient had received prior treatment. Symptoms were a palatine mass on the midline of the hard palate behind the central maxillary incisors in two patients, and a superior vestibular mass in the two others. Diagnosis was established on the basis of the CT-scan and histological findings. Excision was performed under general anesthesia in all four patients. Median hospital stay was four days (3-5 days). There was no post-operative complication. Median follow-up was 10 months.

Conclusion

NPC is arises from embryological tissue. It must be differentiated from radicular cyst. Diagnosis is based on radiographic and histological results. Treatment consists in enucleation. Surgical access depends on the size of the cyst and its anterior or posterior extension. Excision must be total to avoid relapse which may occur after five years. Long-term follow-up is essential.


Mots clés : Os maxillaire , kyste non-odontogènique , kyste nasopalatin , diagnostic , traitement

Keywords: Maxillary bone , non-odontogenic cyst , nasopalatine cyst , diagnosis , treatment


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 121 - N° 2

P. 115-119 - avril 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adénites cervicales suppurées chez l'enfant
  • M. François, P. Mariani-Kurkdjian, W. Elbakkouri, E. Bingen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.