Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome de Sneddon - 08/02/13

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.04.007 
Jalal El Benaye 11, Yahya Hsaini 2, 1, , Thierry Zoobo 1, Mohssine Ghfir 1, Ahmed Bourazza 2, Omar Sedrati 1
1 Hôpital militaire d’instruction Med V, service de dermatologie, Rabat, Maroc 
2 Hôpital militaire d’instruction Med V, service de neurologie, Rabat, Maroc 

Yahya Hsaini, hôpital militaire d’instruction Med V, service de neurologie, Hay Riad, Rabat 10100, Maroc.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Sneddon’s syndrome is still raising some nosological and etiopathogenic questions.

The occurrence of ischemic stroke in young adults especially in the presence of livedo racemosa should suggest the diagnosis and encourage to perform a skin biopsy, which could strengthen the diagnosis.

Management begins with prevention of vascular risk factors and treatments based primarily on anti-thrombotic.

Large series of studies over several years could provide clarification of the etiopathogenesis of this syndrome and pave the way for the development of diagnostic criteria and new effective therapies in order to prevent progression to irreversible cognitive impairment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Le syndrome de Sneddon suscite encore des questions étiopathogéniques et nosologiques.

La survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique chez le sujet jeune surtout en présence d’un livedo racemosa doit faire évoquer le diagnostic et doit inciter à pratiquer une biopsie cutanée. Cette biopsie permettrait de consolider le diagnostic.

La prise en charge passe d’abord par la prévention des facteurs de risque et repose surtout sur les traitements antithrombotiques.

Des études de grandes séries menées sur plusieurs années pourraient apporter des éclaircissements quant à l’étiopathogénie de ce syndrome et permettrait l’élaboration de critères diagnostiques.

Ainsi, de nouveaux traitements pourraient voir le jour et éviteraient l’évolution vers des troubles cognitifs irréversibles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 2

P. 138-144 - février 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • A new purpose for tattoos: Medical alert tattoos
  • Nicolas Kluger, Saleh Aldasouqi
| Article suivant Article suivant
  • Restauration des corps après autopsies : aspects législatifs, techniques et éthiques
  • Yann Delannoy, Anne Becart-Robert, Cédric Houssaye, Jocelyn Pollard, Raphaël Cornez, Gilles Tournel, Didier Gosset, Valéry Hedouin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.