Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prospective continuous study comparing intrafocal cross-pinning HK2® with a locking plate in distal radius fracture fixation - 15/02/13

Doi : 10.1016/j.main.2012.11.001 
N. Maire, F. Lebailly, A. Zemirline, A. Hariri, S. Facca, P. Liverneaux
Hand Surgery Department, Strasbourg University Hospitals, 10, avenue Baumann, 67403 Illkirch, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The fixation of distal radius fractures by pinning or locking plates remains controversial. The aim of this prospective continuous study was to compare the results of 28 anterior locking plates with 23 intrafocal cross-pinning HK2® systems. The mean age of group I (SVP®, SBI™ plate) was 61years. There were 15 extra-articular and 13 articular fractures. The mean age of group II (HK2®, Arex™) was 63 years, with 13 extra-articular and 10 articular fractures. Twelve clinical variables were measured: pain, wrist strength, supination strength, pronation strength, quick DASH score, range of wrist motion in flexion, extension, pronation, and supination, ulnar variance, radial slope, and radial volar tilt. At 40weeks follow-up, there was no difference between the two groups for 10 variables; two variables showed differences between the two groups: mean quick DASH score was 10.7 for group I, 19.7 for group II, and mean ulnar variance was −0.95mm for group I, and 1.16mm for group II. Six transient complications were noted for group I: five tenosynovitis, and one carpal tunnel syndrome. We noted 12 complications in group II: four superficial infections, two secondary displacements, one pin migration, two CRPS type II, two tendon ruptures and one nerve irritation. Generally, plates provided a more stable fixation associated with less complications while the HK2® system was quicker and less costly. The indications for its use need to be refined with a larger series and longer follow-up.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’ostéosynthèse des fractures du radius distal reste controversée, soit par broches soit par plaque. Le but de cette étude prospective continue était de comparer les résultats de 28 plaques antérieures à vis bloquées à 23 systèmes de brochage intrafocal bloqué HK2®. L’âge moyen du groupe I (plaque SVP®, SBI™) était de 61ans. On notait 15 fractures extra-articulaires et 13 fractures articulaires. L’âge moyen du groupe II (HK2®, Arex™) était de 63ans. On notait 13 fractures extra-articulaires et dix fractures articulaires. Douze variables cliniques et radiologiques ont été mesurées : douleur, force de la poigne, force en supination, force en pronation, DASH, mobilité du poignet en flexion, extension, pronation, supination, variance ulnaire, pente radiale, antéversion radiale. Au recul de 40 semaines, il n’y avait aucune différence entre les deux groupes pour dix variables sauf deux : score DASH moyen (10,7 pour le groupe I, 19,7 pour le groupe II), variance moyenne (−0,95mm pour le groupe I, 1,16mm pour le groupe II). On notait six complications résolutives dans le groupe I : cinq ténosynovites, un syndrome du canal carpien. On notait 12 complications dans le groupe II : quatre infections superficielles, deux déplacements secondaires, une migration de broche, deux syndromes douloureux régionaux complexes de type I, deux ruptures tendineuses, une irritation nerveuse. Au total, si les plaques sont plus stables et entraînent moins de complications, le système HK2® est plus rapide et moins onéreux. Ses indications seront affinées après étude d’une série plus importante avec un plus long recul.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Fracture, Distal radius, Plate, Pins

Mots clés : Fracture, Radius distal, Plaques, Broches


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 1

P. 17-24 - février 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La prothèse trapézométacarpienne Isis® dans la rhizarthrose : à propos de 30 cas à 30 mois de recul moyen
  • V.S. Seng, C. Chantelot
| Article suivant Article suivant
  • Le traitement chirurgical des fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus : plaque anatomique versus embrochage en palmier, à propos de 26 cas
  • M. Elidrissi, S. Bensaad, M. Shimi, A. Elibrahimi, A. Elmrini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.