Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La criminalisation des itinérants au Canada - 13/03/13

Doi : 10.1016/j.medleg.2012.09.001 
S. Bergheul a, , L. Levesque b , S. Pakzad b
a Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, 445, boulevard de l’Université, Rouyn-Noranda (Québec), J9X5E4 Canada 
b Université de Moncton, 18, avenue Antonin, Moncton, NB, E1A3EA9 Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’objectif principal du présent article est d’aborder le sujet de la criminalisation des itinérants au Canada. Dans toutes les sociétés, la situation de l’itinérance est perçue, dénoncée, contrôlée comme une situation de menace pour l’ordre public à laquelle il faut répondre. Puisque les recherches sur le lien entre l’itinérance et la criminalité sont manquantes, il devient important d’explorer cette problématique. Cette publication s’appuie sur une revue de littérature canadienne répertoriée durant les dix dernières années. Contrairement à ce qui est admis, les recherches montrent que les itinérants sont plus victimes que coupables d’actes criminels. Ils souffrent de problèmes de santé mentale, de troubles concomitants et de dépendances.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The purpose of this paper is to address the issue of criminalization of the homeless in Canada. In all societies, the situation of homelessness is seen, denounced, controlled as a situation of threat to public order to be answered. Since researches on the link between homelessness and crime are missing, it becomes important to explore this issue. This publication is based on a review of Canadian literature listed in the last ten years. Contrary to what is assumed, research shows that the homeless are more victims than perpetrators of crime. They suffer from mental health, concurrent disorders, and addictions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Itinérance, Criminalisation, Santé mentale, Troubles concomitants, Canada

Keywords : Homeless, Criminalisation, Mental health, Concomitant disorders, Canada


Plan


 Cet article a fait l’objet d’une communication au VIe Colloque international de psychocriminologie de langue française, le 21 et 22 mars 2011. Université Pierre-Mendès, France.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 1

P. 45-51 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Humane killers : particularités lésionnelles des blessures crâniennes par pistolet d’abattage
  • Y. Delannoy, V. Verhasselt, G. Tournel, R. Cornez, T. Colard, D. Gosset, V. Hedouin
| Article suivant Article suivant
  • Agenda

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.