S'abonner

Consolidation des pseudarthroses de jambe au moyen d’une greffe inter tibiofibulaire : à propos d’une série de 43 patients - 03/04/13

Doi : 10.1016/j.rcot.2013.01.011 
R. Breda , S. Rigal
Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, hôpital d’instruction des armées Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, BP 406, 92141 Clamart cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les auteurs présentent une série de 43 cas opérés de 1999 à 2009 pour une pseudarthrose de jambe par greffe intertibiofibulaire (GITF).

Patient et méthode

Après avoir détaillé quelques notions de technique opératoire, ils exposent leur conception d’ensemble du traitement qui associe une stabilisation, une réparation des parties molles, un assèchement de l’infection si nécessaire puis un geste d’aide à la consolidation osseuse.

Résultats

Avec un recul de deux ans en moyenne, tous les patients ont consolidé, certains après plusieurs gestes complémentaires. Un seul a eu un réveil infectieux tardif qui a été traité avec succès.

Conclusion

Les auteurs proposent une large indication de la GITF dans les pseudarthroses notamment non infectés de tout l’axe jambier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pseudarthrose, Jambe, Autogreffe


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2013  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 99 - N° 2

P. 166-171 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Coûts comparatifs de matériel lors des reconstructions de ligament croisé antérieur par tendons ischio-jambiers suivant deux techniques différentes
  • J. Cournapeau, S. Klouche, P. Hardy
| Article suivant Article suivant
  • L’enclouage élastique intramédullaire améliore-t-il le résultat du fixateur externe dans le traitement des fractures ouvertes de jambe ? Une étude prospective comparative
  • C. Ertürk, M.A. Altay, A. Bilge, N. Altay, U.E. Isikan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.