Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

PO10 Prévention du diabète de type 2 chez les femmes ayant présenté un diabète gestationnel : Étude DIAGEST 3 : données démographiques et adhésion au programme - 10/04/13

Doi : 10.1016/S1262-3636(13)71706-3 
P. Fontaine 1, J.-P. Marissal 2, M. Cazaubiel 3, M.-C. Réjou 4, O. Verier-Mine 5, M. Lepeut 6, R. Bresson 7, I. Grit 1, P. Deruelle 8, A. Vambergue 1
A. Vambergue 1
1 Service de Diabétologie CHRU EA 4489 « Environnement périnatal et croissance », Faculté de Médecine Université de Lille 2, Lille 
2 Faculté libre des Sciences Économiques et de Gestion, Lille 
3 Service de Diabétologie CH, Tourcoing 
4 Service de Diabétologie CH, Seclin 
5 Service de Diabétologie CH, Valenciennes 
6 Service de Diabétologie CH, Roubaix 
7 Service de Diabétologie CH, Douai 
8 Service d’Obstétrique Hôpital Jeanne de Flandres EA 4489 « Environnement périnatal et croissance », Faculté de Médecine Université de Lille 2, Lille 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’étude DIAGEST 2 a montré que 6 ans après l’accouchement 18 % des DG ont développé un diabète et 35 % à 11 ans. Il apparaît donc souhaitable d’essayer de prévenir le diabète après DG.

Matériels et méthodes

DIAGEST 3 est un programme de prévention de 3 ans (réunions de groupe, entretiens individuels et téléphoniques, accompagnement nutritionnel et sportif). Les patientes avaient eu un DG et un deuxième facteur de risque conférant un risque de diabète de 10 % à 3 ans. Les données cliniques et biologiques ont été recueillies annuellement.

Résultats

516 femmes ont été incluses en 18 mois, âgées de 33,3 ans (18 à 43), 37,2 % de niveau d’étude faible, 75,5 % en surpoids dont 35% d’obèses. 55% des femmes ont terminé le programme. L’assiduité aux séances collectives est meilleure si l’IMC prégestationnel est < 27kg/m2, et augmente avec le nombre de contacts téléphoniques. Les femmes ayant terminé le programme ont un taux d’étude supérieure plus élevé (52,2 % vs 29 % p<0,001), travaillent plus souvent (73,5 % vs 61,6 % p<0,008), ont un âge à l’accouchement plus élevé (34 vs 32,8 p<0,001) et un IMC prégestationnel inférieur (27,3 vs 28,9 p<0,007). À trois ans, on retrouve 10,3 % de diabète, 9,5 % d’hyperglycémie à jeun et 17,3 % d’intolérance au glucose. L’IMC à 3 mois est un facteur déterminant de l’évolution du poids dans le suivi : 13,6 % des femmes avec IMC < 27kg/m2 prennent plus de 3kg contre 21,9 % si 27 < IMC < 30 et 39 % si l’IMC > 30. 77% des femmes avec IMC < 27 perdent au moins 1 kg contre 59,3 % si 27 < IMC < 30 et 42,3 % si IMC > 30 (p<0,004).

Conclusion

Le programme n’a pas permis d’influencer le taux de survenue du diabète à 3 ans dans cette population. Il convient probablement de centrer l’intervention sur les sous populations les plus à risque et conservant une motivation suffisante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° S1

P. A23 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • PO9 Rôle de la signalisation de JNK dans l’adaptation des cellules béta-pancréatiques au cours de la grossesse et de l’obésité
  • A. Abderrahmani, N. Beeler, R. Marenzoni, T. Bouckenooghe, G. Sisino, P. Froguel, S. Gargani, G. Waeber, P. Fontaine, J. Keer-Conte, A. Vambergue, F. Pattou
| Article suivant Article suivant
  • PO11 Pronostic associé à l’obésité avec intrication avec l’existence d’un diabète gestationnel chez 18 885 femmes
  • E. Cosson, I. Pharisien, A. Benbara, B. Lormeau, D. Sandre-Banon, N. Assad, Y. Jaber, C. Pillegand, P. Valensi, L. Carbillon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.