Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Électrocutions : apport de l’examen anatomopathologique. À propos de deux cas - 31/05/13

Doi : 10.1016/j.medleg.2013.01.001 
C. Franchet a, , b , F. Savall a, C. Guilbeau-Frugier b, F. Dedouit a, N. Telmon a, M.-B. Delisle b, D. Rougé a
a Service de médecine légale, hôpital de Rangueil, 1, avenue Professeur-Jean-Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b Service d’anatomie pathologique et histologie–cytologie, hôpital de Rangueil, 1, avenue Professeur-Jean-Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’électrocution est une cause rare de décès. Peu d’articles décrivent les lésions anatomopathologiques dans les cas de décès par électrocution. Nous rapportons deux cas d’électrocution bien distincts tant sur le plan clinique que des conclusions finales. Pour chaque cas, les résultats de l’autopsie et de l’examen anatomopathologique sont décrits et la contribution des résultats de l’examen microscopique à la réflexion médico-légale est discutée. Le premier cas concerne une femme retrouvée morte à proximité d’un câble électrique de 380volts non isolé situé au sol. L’autopsie mettait en évidence des lésions suggérant une asphyxie et de multiples brûlures cutanées évocatrices de brûlures électriques. L’examen microscopique confirmait l’asphyxie mécanique au niveau pulmonaire et retrouvait des signes de brûlure cutanée avec une métallisation épidermique. Cette dernière attestait le contact direct avec le câble. Le syndrome d’asphyxie mécanique était évocateur de spasmes respiratoires dans le contexte d’ « électrocuté bleu ». Le second cas concernait un jeune homme dont l’échelle a basculé sur une ligne haute tension de 20 000volts. Il a fait l’objet de manœuvres de réanimation invasives avant de mourir à l’hôpital. L’autopsie retrouvait des lésions cutanées à type de brûlures électriques des membres supérieurs et inférieurs. L’examen microscopique du cœur mettait en évidence des aspects ischémiques et hémorragiques ainsi que des lésions évocatrices de fibrillation ventriculaire (FV). Dans les deux cas présentés, l’examen anatomopathologique apportait des arguments qui, associés aux données de l’enquête et aux résultats de l’autopsie, permettaient d’émettre des hypothèses quant au mécanisme lésionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Electrocution is an uncommon cause of death. Few articles describe histopathological findings in deaths by electrocution. We report two cases of electrocution, which appeared different for both clinical aspects and final conclusions. For each case, autopsical and histopathological findings are described. Furthermore, the contribution of histological results to the medico-legal purpose is discussed. First case concerned a woman who was found lying near a 380volts bare electric cable. The autopsy found pulmonary lesions suggesting asphyxia and several skin burns consistent with electrical burns. Microscopic examination confirmed mechanical asphyxia syndrome and observed signs of cutaneous burns with skin metallization. The skin metallization confirmed direct contact with the electric cable. The mechanical asphyxia syndrome was suggestive of respiratory spasms in the context of a “blue electrocuted”. The second case concerned a young man whose ladder fell against a power line carrying 20,000volts. He was given emergency treatment, and then was sent to the hospital, where he died. The autopsy found electric current marks on the upper and the lower limbs. The pathological examination found an ischemic and hemorrhagic aspect of the heart with features of ventricular fibrillation. In both cases, the histopathological examination provided some information, which, added to the accident investigation data and the autopsy findings, permitted to propose some hypothesis about mechanism of death by electrocution shock.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Électrocution, Asphyxie, Fibrillation ventriculaire, Brûlure électrique, Métallisation

Keywords : Electrocution, Asphyxia, Ventricular fibrillation, Electrical burn, Skin metallization


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 2

P. 97-102 - mai 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Modalités d’une intervention systémique en matière de violences conjugales dans une unité de médecine et prévention de la violence
  • E. Escard, I. Rinaldi Baud, C. Margairaz
| Article suivant Article suivant
  • Agenda

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.